Les sinistrés de la rue Bayard à Toulouse toujours dans l'attente d'un signe de la préfecture

Le DAL 31 attend le soutien de la préfecture de Haute-Garonne aux sinistrés du 73 rue Bayard, à Toulouse / © France 3
Le DAL 31 attend le soutien de la préfecture de Haute-Garonne aux sinistrés du 73 rue Bayard, à Toulouse / © France 3

Neuf jours après l'incendie de leurs logements, les sinistrés de la rue Bayard attendent toujours d'être relogés. Le DAL 31 s'est mobilisé devant le préfecture de Haute-Garonne pour interpeller l'Etat. Il va encore falloir attendre.

Par Sylvain Duchampt

Pas d'intimité, des nuits blanches, le sentiment d'avoir été oubliés. Depuis neuf jours, les sinistrés du 73 rue Bayard à Toulouse vivent dans un gymnase, dans l'attente d'être relogés. Mais la cohabitation devient de plus en plus difficile. 
Sur les 72 personnes évacuées, une quinzaine est toujours sans solution.
L'association Droit au logement 31 (DAL 31) réclame à la préfecture de Haute-Garonne que soit appliquée la loi de réquisition. Selon l'Insee, Toulouse compte actuellement plus de 23 000 logements vacants.  
Pour 2015, L'Insee estimait le nombre le logements vacants à Toulouse à 23271 soit 8.2% de l'ensemble du parc immobilier toulousain. / © Insee
Pour 2015, L'Insee estimait le nombre le logements vacants à Toulouse à 23271 soit 8.2% de l'ensemble du parc immobilier toulousain. / © Insee
La mobilisation est restée sans réponse. La plupart des membres des services de l'Etat étaient absent, probablement en déplacement à Souillac (Lot) pour l'arrivée du président de la République. 
Sans réponse de la part de la préfecture, le DAL 31 prévoit de nouvelles actions dans les jours à venir. 
attente
Depuis l'incendie, l'accès à l'immeuble du 73 rue Bayard est interdit par arrêté et ces personnes parties de leur logement dans la précipitation pendant l'incendie n'ont rien pu récupérer chez elles.

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus