Situation confuse à l'université Jean Jaurès à Toulouse

© MaxPPP
© MaxPPP

Alors qu'un vote électronique a vu le non au blocage l'emporter à une écrasante majorité lundi, la situation reste confuse à l'université JeanJaurès de Toulouse. Ce mardi, des étudiants ont empêché la tenue du Conseil d'administration. Avant de décider d'un nouveau blocage jusqu'à mardi prochain.

Par Laurence Boffet

Pour certains, le résultat du vote électronique ne passe pas. Au lendemain de cette consultation inédite qui a vu le non au blocage l'emporter à une écrasante majorité, la situation reste tendue à l'Université Jean Jaurès de Toulouse. Pour ne pas dire confuse.
Ce mardi matin, des étudiants ont empêché la tenue du conseil d'administration de l'Université. Le vote du budget de l'établissement n'a donc pas eu lieu. Ensuite, au cours d'une assemblée générale interdite aux medias et où seuls les grévistes avaient le droit de voter, le blocage de l'université a été de nouveau décidé jusqu'à mardi prochain.

Colère du président de l'Université, Jean-Michel Minovez, après l'annulation du conseil d'administration : "inacceptable sur le fond et sur la forme, le coup de force de ce matin a interdit tout débat sur le budget". Il affirme aussi que cette nouvelle décision de blocage "est en total décalage avec le vote, sans appel, des étudiants qui ont rejeté massivement cette modalité d’action par la consultation électronique rendue publique hier en fin d’après-midi (4 087 contre 814)" avant d'ajouter : "je m’engage à mettre en œuvre les moyens nécessaires au respect des résultats de cette consultation".

De nouvelles assemblées des étudiants grévistes sont prévues jeudi et mardi. En attendant, ils décideront mercredi des modalités de blocage.

Le reportage de Delphine Gérard et Thierry Villéger :
Université Jean Jaurès



Sur le même sujet

Lozère : agriculteurs et parc national des Cévennes au bord du divorce

Les + Lus