Top 14 : Toulouse s'impose sans panache face à Agen

Le toulousain Romain Ntamack, fils de l'ancien ailier international Emile Ntamack, dont c'était samedi, face à Agen, le premier match en Top 14, / © Pascal Pavani/AFP
Le toulousain Romain Ntamack, fils de l'ancien ailier international Emile Ntamack, dont c'était samedi, face à Agen, le premier match en Top 14, / © Pascal Pavani/AFP

Toulouse s'est imposé à domicile, contre une valeureuse équipe d'Agen (30-10), samedi lors de la 6e journée, une quatrième victoire en cinq matchs. Le Stade prend provisoirement, mais sans panache la tête du Top 14.

Par VA, avec AFP

Cette victoire 30 à 10 face à Agen permet certes aux Toulousains de s'emparer provisoirement de la tête du Top 14. Mais leur prestation fut terne et sans saveur.

En encaissant une quatrième défaite de rang, la troisième en trois matchs à l'extérieur, les Agenais reculent eux à la treizième place en compagnie d'Oyonnax.

Les Agenais, avec une équipe pourtant profondément remaniée et plusieurs cadres laissés au repos, ont seulement craqué en toute fin de première période sur un essai inscrit par le centre international Gaël Fickou après plusieurs temps de jeu (13-3, 39). Juste avant que Toulouse ne trouve enfin la faille, le plus jeune membre de la liste "Elite" du XV de France et fils de l'ancien ailier tricolore Emile Ntamack, Romain Ntamack (18 ans), directement impliqué sur l'essai, a fait ses grands débuts en Top 14 en remplaçant Jean-Marc Doussain, visiblement sonné (38e).

La suite de la rencontre fut une litanie d'approximations. Quinze jours après son large succès face au Stade Français (53-17), le Stade Toulousain a été cette fois nettement moins convaincant, n'inscrivant son deuxième essai qu'à douze minutes de la fin, et encore, un essai... de pénalité (68). Alors qu'ils pouvaient encore secrètement espérer le point du bonus offensif, leur objectif d'avant-match, les Toulousains voyaient leur quête anéantie en craquant défensivement sur l'une des rares offensives agenaises concrétisée par le pilier Tufele à sept minutes du terme (73).

Le quatrième essai de la saison de Cheslin Kolbe en toute fin de match ne changeait rien à l'affaire pour des Toulousains trop brouillons pour espérer mieux que ces quatre points. Peut-être se consoleront-ils en regardant le classement...

Sur le même sujet

A Toulouse, votre sapin de noël livré à vélo

Près de chez vous

Les + Lus