• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Toulousain qui traverse l'Atlantique à la rame arrivera bientôt à la Martinique

Christophe Papillon devrait arriver en Martinique autour du 7 février. / © DR
Christophe Papillon devrait arriver en Martinique autour du 7 février. / © DR

Un retraité de l'armée originaire de Toulouse est parti des Canaries début décembre pour rejoindre la Martinique, seul, à bord de son bateau à rames. Le tout au profit des orphelins et blessés de guerre.

Par M.D.

Il est parti des Canaries le 9 décembre pour une aventure hors du commun : traverser l'Atlantique à la rame, en solitaire. Christophe Papillon, le quinquagénaire Toulousain, nous a donné de ces nouvelles et il devrait bientôt arriver à la Martinique, sa destination.

Le jeune retraité de l'armée et ancien pompier volontaire devrait poser le pied à terre autour du 7 février. Il se trouve actuellement à 900 milles nautique de son objectif, un peu plus d’un mois après son départ.

Après 500 heures de rames, le marin toulousain semble déjà toucher à son but. Le 14 janvier, il avait déjà traversé la moitié de l'Atlantique, soit 1 263 milles nautiques ou environ 2 339 km. Nous l'avions rencontré en septembre, aors qu'il préparait encore son départ.
 

"Côté moral Christophe Papillon se porte bien même s'il se surprend à rêver de la terre ferme", nous indique-t-on. Un challenge que le quinquagénaire préparait depuis un an pour une cause qui lui tient à coeur : récolter des fonds pour les orphelins de guerre et les blessés.

Christophe a pu compter sur l'aide de l'armée qui lui prêté un bateau de 8 mètres de long et d'1m70 de large. Mais cette traversée à un coût : 55 000 euros. Une somme qu'il espèrait couvrir grâce aux sponsors et aux dons. Le reste de la collecte sera reversé à l'association "Entre-aide parachutiste".

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus