• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : 2ème vague d'augmentation des impôts à la métropole

Comme prévu, les conseillers métropolitains de Toulouse ont voté jeudi la deuxième partie de la stratégie budgétaire qui prévoit une nouvelle hausse des impôts locaux de 7 % après celle de 7,5 % l'an passé pour la métropole et de 15 % pour la ville. 

Par Fabrice Valery

Ce n'est pas une surprise (cela avait été annoncé l'an dernier par Jean-Luc Moudenc) mais tout de même le vote jeudi d'une nouvelle hausse de 7 % de la part intercommunale des taxes pour les ménages pour 2016 (+ 9 % pour les entreprises) vient comme un deuxième coup de massue sur la tête des contribuables après celle de 7,5 % en 2015. Déjà en 2015, les impôts locaux de la ville de Toulouse avait été augmenté de 15 %, en une seule fois. 

Les conseillers communautaires de la majorité de droite et quelques radicaux de gauche ont voté pour. L'opposition s'y est opposé.

La majorité estime que cette augmentation, pour compenser la baisse des dotations de l'Etat, permet de maintenir le niveaux des investissements. Lors de la conférence de presse bilan de ses deux premières années de mandat, Jean-Luc Moudenc avait affirmé mardi que 4 milliards d'euros seront investis d'ici 2020 à Toulouse. Il s'est également engagé à ne plus augmenter les impôts d'ici la fin du mandat, voir à les baisser ("rendre aux Toulousains le produit fiscal") si le rythme de baisse des dotations de l'Etat venait à ralentir à partir de 2018. 

L'opposition de gauche, qui reproche à Jean-Luc Moudenc ses "mensonges" après s'être engagé durant la campagne à ne pas augmenter les impôts, dénonce l'opportunisme de la majorité qui pourrait baisser les impôts juste avant les élections municipales de 2020. 

Sur le même sujet

Montpellier : le trophée de la Coupe du monde de foot féminin

Les + Lus