• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : l'association “Le Sans Fourchette” et un restaurateur unis autour de la maladie d'Alzheimer

L'association "Mémoire et Santé" intervient depuis 2011 auprès des personnes atteintes de maladies neuro-évolutives. Elle propose des sorties au restaurant pour elles et leurs proches. Un chef toulousain a conçu un menu gastronomique spécifique sans fourchette.

Par Nathalie Fournis

Le rendez-vous était pris à Toulouse, dans ce restaurant gastronomique du quartier Esquirol, à deux pas de la Garonne.  
26 opérations pilotes ont déjà au lieu avec des restaurateurs, tous volontaires, sur une même thématique : Le Sans Fourchette.

Le projet "Le Sans Fourchette" est né il y a 8 ans pour permettre aux personnes atteintes de maladies neuro-évolutives, comme l'Alzheimer ou la maladie de Parkinson, de mieux intégrer leur handicap et renouer du lien social. 
Maintenir l'autonomie tout en retrouvant le plaisir de partager un moment convivial, tels sont les objectifs de l'association.

Déjà une dizaine de chefs mobilisés dont 3 étoilés

Le principe est simple, un restaurateur volontaire, devient partenaire de l'association dans l'élaboration d'un menu spécialement étudié pour être dégusté avec les doigts.
Ici à Toulouse, le chef Pierre Lambinon a conçu un repas de l'entrée au dessert uniquement composé de bouchées.
La couleur, les saveurs et les sensations gustatives sont déclinées en petites portions à partir des ingrédients traditionnels.

Plus de 1200 convives, malades et aidants, ont déjà bénéficié d'une sortie au restaurant.
Autour de la table tout le monde mange avec les doigts, et les handicaps s'effacent. 

Développer le partenariat avec les futurs restaurateurs et professionnels de l'hôtellerie 

Maintenir le bien être et le bien vieillir sont les impératifs de santé publique que l'association "Mémoire et Santé" souhaite continuer à défendre.
Grâce au projet "Le Sans Fourchette", l'association développe un partenariat avec les lycées hôteliers et les établissements de formation des futurs restaurateurs. 
Pour l'aider dans son projet toulousain, elle a fait appel aux étudiants de l'ISTHIA Toulouse (l'Institut Supérieur du Tourisme, de l'Hôtellerie et de l'Alimentation).
27 étudiants en Master ont travaillé autour d'ateliers pédagogiques liés à l'alimentation et aux handicaps en restauration collective.
Ce vendredi 12 avril, ils ont testé "Le Sans Fourchette".


 Un reportage de France 3 Occitanie :
Toulouse : l'association "Le sans fourchette" et un restaurateur unis autour de la maladie d'Alzheimer

Blagnac : les aidants de malades d'Alzheimer bénéficient d'une halte-répit

Sur le même sujet

"Nous sommes" prône la démocratie participative à Montpellier

Les + Lus