• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse-Blagnac : situation ubuesque après l'annulation de la privatisation de l'aéroport

© MAXPPP/XAVIER DE FENOYL
© MAXPPP/XAVIER DE FENOYL

La cour d'appel administrative de Paris a annulé la privatisation de l'aéroport Toulouse-Blagnac. Une situation inédite et qualifiée aussi d'ubuesque par un économiste spécialiste des transports.

Par Xavier Marchand

La cour administrative d'appel a annulé mardi 16 Avril les décisions portant sur la sélection des candidats au rachat des parts détenues par l'Etat au sein de l'aéroport Toulouse-Blagnac. Elle précise dans un communiqué que le contrat de cession n'est pas pour autant remis en cause dans l'immédiat.

La cour avait été saisie par trois syndicats - la CGT, FSU et Solidaires, opposés à la privatisation - contestant la privatisation partielle d'ATB (Aéroport Toulouse Blagnac) qui avait permis au groupe chinois Casil d'acquérir 49,99% de la société de gestion de l'aéroport.

Selon Marc Ivaldi professeur d'économie à la Toulouse School of  Economics "la situation est ubuesque, il semble qu'il y a eu un changement du porteur de projet, les règles de vente doivent être transparente". Toujours d'après ce professeur, le ministre de l'économie de l'époque, Emmanuel Macron, "aurait accepté illégalement le changement des conditions au cours de la procédure de vente et accepté un nouvel acquéreur".

Joint par téléphone, Pascal Boureau, conseiller départemental à Blagnac (le département fait partie des actionnaires à hauteur de 5%) et membre du conseil de surveillance de l'aéroport a toujours été contre cette privatisation. "Toujours en confrontation avec Casil, il n'y a jamais eu d'information officielle et le dialogue était souvent très compliqué voir impossible en raison d'un problème de langage". 

Actionnaires de l'aéroport Toulouse-Blagnac

  • 49.99% Casil Europe
  • 25% CCI
  • 10.01% Etat
  • 5% Toulouse Métropole
  • 5% Conseil Régional
  • 5% Conseil Départemental

A lire aussi

Sur le même sujet

Agressions sexuelles sur mineurs à Sorède : des parents des victimes présumées dévastés témoignent

Les + Lus