Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse : cadences infernales et maltraitances institutionnelles dans les EHPAD

Personnel surmené, manque d'effectif...le malaise s'installe dans les maisons de retraite toulousaines. Certains établissements sont même en grève.
© France 3 Occitanie
Manque de temps pour s'occuper convenablement des résidents, sous-effectif... Les établissements qui hébergent des personnes âgées, les EPADH connaissent un sérieux malaise.

A Rouffiac-Tolosan, en banlieue toulousaine, les salariés sont en grève depuis plus d'une semaine, soutenus par des familles de résidents. 


Tension et dégradation


Dans ce contexte tendu, la députée de Haute-Garonne, Monique Iborra, a piloté une mission sur les EHPAD.  "Organisation du travail en tension".. "dégradation des conditions d'exercice".

Son constat est sans appel. Parmi les mesures proposées : revaloriser le statut des soignants. L'enjeu est économique. Avec une équation quasi impossible à resoudre : comment donner plus aux résidents sans les faire payer davantage ?


Des places déjà chères...


En France la pension de retraite moyenne est de 1200 euros. Mais pour s'offrir une place en EHPAD, il faut débourser entre 2 et 3000 euros par mois. En vidéo, le reportage de Cécile Fréchinos et Frédéric Desse
durée de la vidéo: 02 min 59
Toulouse : malaise dans les maisons de retraite en raison du sous-effectif


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société personnes âgées famille