A Toulouse, des clichés inédits de David Bowie, un artiste très spatial

Bowie se maquillant avant un concert / © Mike Rock
Bowie se maquillant avant un concert / © Mike Rock

Moins d'un an après sa mort, David Bowie s'expose en première mondiale à Toulouse, au "Mutiple", à travers quarante clichés, dont certains inédits, datant des années "Ziggy Stardust" prises par son ami, le photographe britannique Mick Rock

Par VA, avec AFP

Baptisée "Life on Mars" en référence à la chanson éponyme de la star planétaire sortie en 1971, l'exposition-vente se tient à partir de jeudi à Toulouse,
capitale européenne de l'aérospatiale, en partenariat avec le CNES et la Cité de l'Espace, en hommage à l'alien du rock qui interpréta "Space Oddity" en 1969, l'année du premier alunissage.

Pour la première fois au monde, Mick Rock, le photographe des stars du rock des années 70 (Iggy Pop, Lou Reed, Queen ou encore Debbie Harry) réunit une quarantaine de ses photos de Bowie, auteur et interprète de l'album "The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the spiders from Mars".

Organisée par la société toulousaine Autantyk, l'exposition se tient Jusqu'au 15 janvier au "Multiple", dans une ancienne friche industrielle de la ville rose, alors même que l'astronaute français Thomas Pesquet, en séjour pour six mois sur la Station spatiale internationale (ISS), évolue dans l'espace comme Ziggy Stardust, l'extraterrestre inventé par Bowie, le faisait dans l'univers du rock des années 70.

"Salut Major Tom, c'est ton frère", lançait d'ailleurs tout récemment le frère de Thomas Pesquet, alors que l'astronaute venait juste d'arriver sur l'ISS, dans
une évocation de Major Tom, un autre personnage de Bowie dans son album-testament "Black Star".

Mises en vente entre 1.650 et 3.300 euros, les images de Mick Rock, dont c'est la première exposition en France, dévoilent des facettes parfois intimes de David Bowie décédé le 10 janvier 2016, l'année de la mission ExoMars, qui marque les ambitions de l'exploration européenne sur la planète rouge.

Peu ou pas connus du public, les tirages, signés et numérotés, montrent la star britannique sur scène ou en coulisses, dans un miroir, avec un fan, ou bras-dessus bras-dessous avec Lou Reed et Iggy Pop.

Le chanteur disait du photographe: "Mick me voit comme je me vois moi-même". Le photographe dit du chanteur: "c'était un vrai révolutionnaire culturel (...) son art est gravé pour toujours dans notre conscience collective".

Le caractère spatial de Bowie l'extra-terrestre a atteint son apogée quand en 2013 l'astronaute canadien Chris Hadfield tourne le premier clip vidéo en impesanteur en reprenant "Space Oddity" à la guitare depuis l'ISS. Ou encore quand l'astronaute britannique Tim Peake tweete de l'espace un hommage au chanteur disparu: "sa musique était une inspiration pour beaucoup".

Sur le même sujet

Les + Lus