Toulouse: des policiers coursant un fuyard entrent dans le consulat algérien

L'entrée du consulat d'Algérie à Toulouse, rue Roquelaine / © Streetview / Google maps
L'entrée du consulat d'Algérie à Toulouse, rue Roquelaine / © Streetview / Google maps

Des policiers toulousains lancés à la poursuite d'un fuyard ont enfreint par mégarde les règles d'inviolabilité diplomatique en entrant sans le savoir dans le consulat d'Algérie où l'individu venait de pénétrer.

Par VH avec AFP

Contrôlé peu avant 16H00 aux abords de la place Arnaud-Bernard, un quartier du centre toujours attentivement surveillé par les policiers, le fuyard avait pris ses jambes à son cou et pénétré à quelques centaines de mètres de là dans le consulat d'Algérie. Il a emprunté non pas l'entrée principale située sur l'un des grands boulevards
toulousains, mais une entrée secondaire dans une ruelle  si bien que "les collègues n'ont pas réalisé qu'ils entraient dans le consulat", selon une source policière.

Les policiers ont été contraints de rebrousser chemin après que plusieurs personnes qui se trouvaient dans la représentation diplomatique, dont le fuyard, les eurent repoussés sur la chaussée. La police est ensuite entrée en contact avec le consul d'Algérie qui a accepté la venue de policiers en civil pour récupérer celui qui entre temps avait accepté de se livrer.

Algérien de 36 ans en situation irrégulière, il a été placé en garde à vue pour violences volontaires sur un agent dépositaire de la force publique et séjour irrégulier. Selon la convention de Vienne sur les relations consulaires, entrée en vigueur en 1967, les locaux consulaires sont "inviolables" et "les autorités de l'Etat de résidence" ne peuvent y pénétrer qu'avec le consentement du chef de poste ou en cas d'incendie.

Sur le même sujet

Les + Lus