Toulouse : une dizaine d'enseignants interpellés lors d'une manifestation devant la préfecture

Des enseignants rassemblés devant le commissariat de Toulouse pour soutenir des collègues interpellés lors d'une manifestation contre la loi Blanquer / © DR
Des enseignants rassemblés devant le commissariat de Toulouse pour soutenir des collègues interpellés lors d'une manifestation contre la loi Blanquer / © DR

Une dizaine de professeurs qui manifestaient ce jeudi 22 mai devant la préfecture de Toulouse ont été interpellés. La police a fait usage de gaz lacrymogène. Les manifestants se sont retrouvés devant le commissariat pour soutenir leurs collègues qui ont finalement été relâchés sans aucune poursuite.

Par Juliette Meurin

La situation est tendue en ce moment à Toulouse entre la police et les enseignants qui manifestent contre la loi Blanquer.
Ce jeudi après midi, les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser des professeurs qui manifestaient devant la préfecture de Toulouse. Une dizaine de personnes ont été interpellées. Selon les manifestants ils étaient pourtant en train de quitter les lieux dans le calme.

Sur cette vidéo publiée sur twitter on voit la police utiliser du gaz lacrymogène.

Pour protester et soutenir leurs collègues interpellés ils se sont donnés rendez vous devant le commissariat.

Mardi 21 mai, à Toulouse déjà un délégué syndical du SNUipp FSU 31 et un enseignant de collège avaient été interpellés à l'issue d'une manifestation contre la loi Blanquer. Près d'une centaine de collègues s'étaient rassemblés ensuite devant le commissariat. Ils avaient été libérés sans poursuite.
L'intersyndicale FSU31, FnecFO31, CGT Educ’action 31 et Sud Education 31 avait dénoncé une tentative d'intimidation.

Cette fois encore les manifestants interpellés ont été relâchés sans aucune poursuite.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Max Brail, maire de Lastours, regrette le manque de soutien de la part de l'Etat

Les + Lus