Toulouse : des éleveurs manifestent avec leurs brebis devant la DREAL

Des éleveurs manifestent actuellement devant la DREAL à Toulouse. Ils dénoncent le "Plan loup 2018-2023" de l'Etat, qu'ils jugent inacceptable.

Par Karine Pellat

Des éleveurs de toute la France accompagnés de brebis, sont réunis devant la DREAL, boulevard Armand Duportal à Toulouse pour dénoncer le "Plan loup 2018-2023". Ces éleveurs de la Confédération Paysanne ne décolèrent pas. Ils estiment que ce nouveau plan, encore en cours d'élaboration ne leur permettra plus d'élever leurs brebis et moutons.


Que craignent les éleveurs ?

  • Imdemnisation conditionnée : il est prévu de conditionner l'indemnisation des éleveurs à la mise en place de mesures de protection. En clair, si le professionnel n'a pas protégé son troupeau des loups, il ne sera plus indemnisé.
  • Interdiction des tirs de prélèvement : le tir de prélèvement est une opération pratiquée par des chasseurs habilités à tuer le loup dans le but de protéger une zone. Mais ces tirs pourraient être interdits avant la fin de l'été 2018.
  • Zone de protection du loup : le gouvernement souhaite mettre en place une zone où le loup pourrait se déplacer et se reproduire, sans consanguinité. 

Extrait du communiqué de presse :

Le projet de Plan Loup 2018-2023 est inacceptable mais a le mérite d'être clair. Il fixe comme objectif un seuil de 500 loups d'ici la fin du quinquennat mais ne répond en aucun cas à la question centrale pour nous : combien d'éleveurs et de bergers en 2023 et avec quel modèle d'élevage?
Les seules perspectives entrevues sont, d'un côté l'ensauvagement des espaces pastoraux et, de l'autre l'industrialisation à marche forcée de l'agriculture. La Confédération paysanne ne peut admettre cette situation !
Face à l'urgence de la situation, la détresse des éleveurs et les décisions prises par l'Etat en ce moment même pour les prochaines années (Plan Loup qui doit être acté pour le 1er janvier prochain), nous exigeons de pouvoir continuer à élever nos troupeaux en plein air.
 

Sur le même sujet

Lozère : hausse des installations des jeunes agriculteurs, +26% en 10 ans

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés