Cet article date de plus de 3 ans

Toulouse : faute d'hébergement des réfugiés s'installent dans un bâtiment dans le quartier du Busca

Des réfugiés précédemment installés à l'université Jean Jaurès dans le quartier du Mirail occupent désormais un bâtiment vide dans le centre ville de Toulouse. Après l'évacuation de la faculté mercredi 9 mai ils s'étaient une nouvelle fois retrouvés à la rue. 
Après avoir été expulsés de l'université Jean Jaurès en même temps que les étudiants, des réfugiés réunis au sein d'un groupe baptisé CROM (Collectif des Occupants Réfugiés du Mirail) ont investi un bâtiment du centre ville de Toulouse place Henri Russel dans le quartier du Busca.

Il s'agit d'un bâtiment vide qui proposait des bureaux à louer sur une surface de 1900 mètres carrés.

Le collectif estime qu'il n'a pas d'autre solution pour éviter de dormir dans la rue.
Les membres du CROM ne veulent ni quitter Toulouse ni être dispersés en raison de leurs besoins de cours de français, de formation et de recherche d'emploi.



Sur la page facebook du collectif auto media étudiant on peut lire une lettre adressée au voisinage



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
réfugiés société migrants immigration social économie