Toulouse : une grève du personnel à l'université Paul Sabatier provoque des perturbations

L'université Paul Sabatier à Toulouse a été bloquée ce matin par des membres du personnel technique et administratif, provoquant des perturbations, notamment au niveau du trafic. Ils s'opposent au plan social évoqué par le président de l'établissement.
Blocages et barrages filtrants étaient de rigueur ce matin à l'Université Paul Sabatier. Le personnel BIATSS (bibliothèques, ingénieurs, administratifs, techniciens de service et de santé) est en grève pour exprimer son inquiétude face à l'agenda social proposé par le président de l'université. 

Selon un communiqué de presse diffusé par le Collectif de l'université Paul Sabatier, cet agenda "pointe de près" le personnel du BIATSS. "On voudrait nous faire des propositions avec davantage d'heures, mais sans les payer à leur juste valeur," explique Cécile Da Silva, secrétaire pédagogique et membre du collectif. "On  ferait des semaines de 40 heures pour être payés 1204 euros," souligne-t-elle. 

Toutes les entrées de la faculté étaient bloquées par une centaine de personnes ce matin, provoquant de fortes perturbations
 
Une assemblée générale du collectif est en cours pour déterminer les actions à venir. Une rencontre avec la direction aura lieu dans l'après-midi. La position du personnel sera "maintenue," selon Cécile Da Silva. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société mouvement social économie social