• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : grève des salariés d'ONET sur le site Airbus

Pour le nettoyage, Airbus utilise des sociétés sous-traitantes (illustration) / © maxppp
Pour le nettoyage, Airbus utilise des sociétés sous-traitantes (illustration) / © maxppp

Une quarantaine d'employés chargés du nettoyage des Airbus avant livraison a cessé le travail jeudi matin à 7h. Anciens salariés du sous-traitant TFE, ils se retrouvent sans contrat et avec des propositions insuffisantes du nouveau repreneur ONET.

Par Michel Pech

De TFN à ONET
Airbus avait lancé un nouvel appel d'offre pour un contrat de nettoyage des Airbus avant livraison. Jusqu'à présent, le contrat était entre les mains de la société TFN mais cette fois, le client Airbus ne l'a pas retenu et lui a préféré son concurrent ONET.

Le petit rabais d'ONET
La règle veut que le nouvel arrivant reprenne les salariés du prédécesseur sur des critères sociaux et salariaux équivalents.Mais le 1er juin, à la reprise du travail par ONET, les 40 salariés du site ont découvert que les contrats individuels qu'on leur proposait n'étaient pas exactement dans les mêmes termes. Le taux salarial ONET,  notamment, était en dessous du taux salarial TFN.

La grève
Les 40 salariés ont décidé de cesser le travail ce jeudi 8 juin. Ils refusent toujours de signer leur nouveau contrat individuel. Les négociations continuent


Sur le même sujet

Manifestation du BTP dans le Gard

Les + Lus