• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : le président de la principauté de Groland en visite officielle

© France 3 Midi-Pyrénées / Cécilia Sanchez
© France 3 Midi-Pyrénées / Cécilia Sanchez

Pour la fin du Festival international du film Grolandais de Toulouse, le président Salengro est venu collecter l'impôt auprès de ses sujets occitans. Il a défilé à bord de sa baignoire personnelle, du donjon du Capitole à la place Saint-Sernin, pour le plus grand bonheur de ses fidèles.

Par Cécilia Sanchez

Le festival international du film grolandais n'est rien sans le président de la principauté de Groland, sieur Salengro. En grande pompe - pénis en plastiques et une baignoire en guise de trône - le président Salengro a visité le peuple toulousain lors de son défilé officiel, ce samedi 19 septembre.

Au programme, pesée des oignons (sic), collecte de l'eugro auprès de ses sujets occitans et bain de foule à bord du "bain force One", la version grolandaise de l'avion officiel de son confrère américain, Barack Obama. Pour cela, il était escorté de la fédération des motards et de la compagnie du P'tit Vélo. 

A coups de "Vade retro satana" et des "attention à l'attaque de la bite", les gardes du corps personnelles - et partiellement nues - du président ont ouvert le chemin. Le vaisseau présidentiel, la baignoire personnelle de Salengro, est juché sur le toit d'une petite voiture rouge qui ronfle fort. Des gardes du corps en peignoir, bigoudis dans les cheveux et charlotte sur la tête encadrent la parade. Et surtout, éloignent les badauds toulousains, venus en nombre saluer le président des territoires du Groland du bas, du haut, du côté du pas loin et du Groccitan. Du donjon du Capitole à la place Saint-Sernin, les sujets très fidèles se sont pressés pour apercevoir ne serait-ce qu'une oreille de Salengro. 

Poussettes et punks à chien ont donc cohabité le temps de deux heures de parade. En acclamant chaleureusement le président, ils ont versé l'impôt annuel, à grand renfort de majeur levé en signe d'allégeance et de bières brandies en son honneur. 

Impassible, le président Salengro a craché sur ses sujets tout en les insultant en bonne et due forme. Les yeux émerveillés et les grands sourires des enfants ont confirmé à quel point il était aimé, jusque dans les contrées occitanes. Ému, le président Salengro a salué ses sujets sur scène lors de son discours sans queue ni tête pour clôturer la parade. En petite forme, ses deux mètres de haut tanguaient beaucoup, certainement en raison du vent inexistant ce samedi après-midi. Longue vie au président et comme on dit au Groland : "Banzai ! "

Le défilé du président Salengro de Groland à Toulouse

 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

La Bulle, douche nomade à Montpellier

Les + Lus