• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Toulouse : des pistes de travail pour limiter les bouchons sur la rocade

Avec 140 000 véhicules par jour, la rocade toulousaine fait partie des plus encombrées de France. Et avec 20 000 personnes qui s'installent dans l'agglomération chaque année, la situation ne devrait pas s'améliorer.

Par Karine Pellat

Une rocade surchargée, des transports publics limités et des automobilistes excédés...
Il n'y a pas de solution miracle mais quelques améliorations sont à l'étude et elles pourraient faciliter (un peu) nos déplacements.


Aujourd'hui


Pour parcourir les 37 kilomètres de la rocade toulousaine, à 90 km/heure, il faut compter 25 minutes. En théorie, car en pratique il faut souvent beaucoup plus... La faute aux 140 000 véhicules qui empruntent la rocade chaque jour. Et souvent au même moment.

Et demain


Informer : les gestionnaires de la rocade toulousaine (Vinci et Dirso), sont de plus en plus présents sur les réseaux sociaux. L'objectif est d'informer l'automobiliste avant qu'il ne prenne sa voiture et choisisse son trajet en fonction de la circulation.

Fractionner : l'accès à la rocade pourrait être fractionné par petits groupes de voitures, pour éviter une arrivée "massive" de véhicules sur la rocade.

Fluidifier : pour fluidifier la circulation on pourrait limiter la vitesse à 70 km/heure et utiliser la bande d'arrêt d'urgence aux heures de pointe.

Des pistes de travail


Ces améliorations possibles sont actuellement étudiées par les gestionnaires de la rocade et la Préfecture, dans le cadre d'un schéma directeur de gestion du traffic.  


Toulouse : une rocade surchargée

 

Sur le même sujet

Collioure : une dizaine de personnes blessées par une fusée de feu d'artifice

Les + Lus