Toulouse : des policiers tabassent un homme menotté sous l'oeil d'une caméra de surveillance

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aubin Laratte
Des policiers sont soupçonnés d'avoir tabassé un homme interpellé quelques minutes plus tôt. Une caméra de surveillance a tout filmé.
Des policiers sont soupçonnés d'avoir tabassé un homme interpellé quelques minutes plus tôt. Une caméra de surveillance a tout filmé. © VALERY HACHE / AFP

Saisie par le procureur de la République à Toulouse, l'IGPN enquête sur une affaire de violence policière. Deux adjoints de sécurité auraient tabassé un homme menotté sans se rendre compte qu'une caméra de surveillance filmait la scène.

La police des polices enquête. L'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie, jeudi 30 août, par le procureur de la République à Toulouse, selon des sources interrogées par France 3, confirmant des informations de La Dépêche du Midi. Un homme, interpellé le 20 août dans le métro toulousain, aurait été conduit dans un local de sécurité de Tisséo où il aurait été tabassé par des adjoints de sécurité sous l'oeil d'une caméra de surveillance.

L'homme a été interpellé par des policiers surveillant le métro à la suite d'un contrôle d'identité. Les agents, composés de deux adjoints de sécurité et de deux policiers de la Police nationale, soupçonnaient l'individu de se prêter à un trafic de stupéfiants. Lors de son interpellation, mouvementée, l'homme est menotté puis conduit dans un local de sécurité.

Une fois dans ce local, selon nos informations, les deux adjoints de sécurité tabassent l'individu toujours menotté. À l'écart, les deux policiers titulaires ne réagissent pas jusqu'à ce que l'un d'eux voit la présence d'une caméra de surveillance. Les images ont ensuite été consultées par la hiérarchie qui a donc fait un signalement auprès du procureur de la République. Il a décidé de saisir l'IGPN. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.