Trois questions au Toulousain Jérémy Guarnoni, après les essais du 77eme Bol d'Or

A 20 ans, Jérémy Guarnoni (Kawasaki) fait partie, avec Loris Baz, 20 ans aussi, de l'équipe la plus rapide aux essais qualificatifs du Bol d'Or à Magny Cours : "Nous sommes des pionniers" pour les jeunes, estime le Toulousain. Rencontre.

L'équipe Kawasaki a été la plus rapide aux essais du 77eme bol d'or
L'équipe Kawasaki a été la plus rapide aux essais du 77eme bol d'or © DR team Kawasaki
Q : Avec Grégory Leblanc et Loris Baz, vous formez une équipe bien homogène sur cette Kawasaki officielle...

R :
"Oui je suis heureux d'être au niveau de ces deux coéquipiers de référence, mais j'ai un peu une dent contre moi pour n'être pas parvenu, comme eux à descendre sous la barre de la minute 40. Il s'en est fallu de quelques dixièmes que j'ai
perdus lors de mon tour rapide en freinant trop tard à l'approche du virage d'Adélaïde. Mais en course, on roulera en 1 minute 41 ou 42 et ça je suis content de pouvoir le faire".

Q : Vous participez au Championnat du monde Superstock, cela doit vous changer de piloter une formule EWC?

R :
"En effet, ce n'est pas facile de s'adapter. Je ne connais pas très bien cette moto. Le moteur de type Superbike est plus puissant et les chevaux de la ZX10R arrivent plus brutalement. Sans parler de l'utilisation de pneus de qualification, ce qui est nouveau pour moi. Avec si peu de temps d'adaptation - j'ai fait deux jours de test à Almeria il y a deux mois et demi - nos chronos sont cependant super. L'an passé, je disposais d'une Superstock qui était pratiquement celle que j'utilisais en Championnat du monde. Avec Loris, on est tombé quatre fois, dont une fois sur de l'huile. On a passé environ une heure et demi au stand, sans quoi la victoire était acquise. Sous la pluie on roulait plus vite que les Superbikes. Mais on ne refait pas l'histoire".

Q :  Votre présence à 20 ans et celle de Loris, qui dispose, au même âge, d'une Kawasaki officielle en Mondial Superbike, donnent un coup de jeune au plateau d'Endurance...

: "Nos résultats au Bol d'Or l'an dernier ont donné des idées. Romain Lanusse, avec qui je cours en Superstock ou Axel Maurin, vice-Champion de France 600 Supersport sont en train de suivre nos traces. Nous sommes en quelque sorte des pionniers des jeunes!".

Le 77 Bol d'or à Magny-Cours
Le départ du 77eme bol d'or est donné ce samedi à 15 heures sur le circuit de Nevers Magny-Cours. Ce sera le coup d'envoi de 24 heures de courses pour des équipages de 3 pilotes. 
A noter la présence du Tarbais Olivier Four, vainqueur l'an dernier, dans l'équipe National Motos au  guidon d'une Honda.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
moto sport auto-moto
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter