Un sismomètre made in Toulouse écoutera battre le coeur de mars en 2016

En 2016, un sismomètre fabriqué en partie par le CNES à Toulouse mesurera les vibrations de la planète rouge dans le cadre de la mission InSight de la Nasa. Une reconnaissance pour les chercheurs français qui travaillent depuis 15 ans sur le projet.

La maquette du sismomètre qui auscultera mars en 2016
La maquette du sismomètre qui auscultera mars en 2016 © CNES
Comprendre mars pour mieux connaitre la terre. Et donc, écouter battre le coeur de Mars. Voilà pourquoi la France participe à la mission InSight de la Nasa dans le cadre de son programme Dicovery. C'est la France qui en fournit le principal instrument, le sismomètre SEIS. Il a été principalement conçu par le CNES à Toulouse, l'Institut de Physique du Globe de Paris et l'Université Paris Diderot - Sorbonne. Le lancement et l'arrivée sur Mars du sismomètre sont prévus en 2016. Il se déploiera au bout d'un bras et mesurera les vibrations sismiques de la planète rouge, petite soeur de la terre, née en même temps et située à une distance comparable du soleil.
durée de la vidéo: 01 min 45
Ecouter battre le coeur de mars




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace