• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

VIDEO - Des agents de Toulouse Métropole pulvérisent du glyphosate “par erreur” dans un lieu public

Capture d'écran de la vidéo de Patrick Jimena / © P. Jimena
Capture d'écran de la vidéo de Patrick Jimena / © P. Jimena

Un élu d'opposition a surpris (et filmé) des agents municipaux pulvérisant du désherbant à base de glyphosate sur un terrain jouxtant le cimetière de Cornebarieu. La Métropole reconnaît une erreur mais indique utiliser légalement le produit à certains endroits. 

Par Fabrice Valery

Tout est parti d'une vidéo diffusée ce lundi matin par l'élu écologiste de Colomiers et conseiller métropolitain Patrick Jiména sur sa page facebook. On y voit deux agents de Toulouse Métropole, protégés par une tenue de travail, traitant un terrain avec un produit que l'élu identifie alors comme du glyphosate. 

A proximité du cimetière de Cornebarrieu

La vidéo est filmée à proximité du cimetière de Cornebarrieu, situé sur la commune du même nom mais géré par la ville de Toulouse.

Je m'arrête et je demande quel produit ils pulvérisent.  L'agent qui travaille pour la Mairie de #Toulouse me dit que c'est du #glyphosate et qu'on l'oblige à le faire. Ceci n'est plus possible ! (Patrick Jiména)

Voici la vidéo en question : 

Plus tard, l'élu lanceur d'alerte, a publié une seconde vidéo où il s'entretient avec les deux agents en question. L'un d'eux indique que ça fait 19 ans qu'il pulvérise du glyphosate pour désherber.

Cette vidéo est visible sur la page facebook de Patrick Jiména. Nous ne l'avons pas inclue dans cette article car elle ne respecte pas l'anonymat des deux agents de la Métropole. 

La Métropole reconnaît une erreur

France 3 a alors sollicité les services de Toulouse Métropole qui ont fini par répondre à nos questions en fin de journée : la Métropole reconnaît "une erreur". 

Un agent de la collectivité a effectivement traité une bande de terre à l'extérieur du cimetière, le long de la clôture, côté "espace public". Il s'agit d'un espace de l'ordre de 25 m² où se trouvent un transformateur électrique et des rochers.
Ainsi, Toulouse Métropole, très vigilante à la protection de l'environnement et de la santé, remercie M. Jimena pour sa vigilance citoyenne. Grâce à ce signalement, les consignes sont rappelées aux agents pour que cette erreur ne se reproduise pas (communication de Toulouse Métropole).

Si les particuliers ne peuvent plus, depuis le début 2019, utiliser, détenir et acheter des produits contenant du glyphosate, en revanche, la substance n'est toujours pas interdite en France pour les professionnels, particulièrement les agriculteurs mais aussi les collectivités.

Les collectivités ont toutefois interdiction d'utiliser ces produits pour l'entretien des lieux accessibles au public. A l'exception des cimetières. 

"Toulouse Métropole a mis en œuvre le « Zéro Phyto » pour l'entretien de ses espaces publics, précise la collectivité. Concernant les cimetières, seul celui de Terre Cabade dépasse sa fonction première en étant également considéré comme un lieu de promenade. Le Zéro Phyto y est ainsi appliqué depuis le 1er janvier 2018.
Par ailleurs, la loi dispose que pour les cimetières qui ne sont pas utilisés à des fins de promenade, il est encore permis d'y utiliser des produits phytopharmaceutiques. Malgré cela, Toulouse Métropole a mis en place, de manière volontariste, le Zéro Phyto dans 100 % des 8 cimetières de quartier de Toulouse depuis le 1er janvier 2019 : Croix Daurade, Lafourguette, Lalande, Lardenne, Montaudran, Pouvourville, Saint-Martin du Touch et Saint-Simon.
Au final, sur 11 cimetières toulousains, 2 sont encore traités par cette méthode, ce que la loi permet : Cornebarrieu et Rapas.
Comme le législateur l’indique, il est souhaitable de substituer progressivement l'emploi de méthodes alternatives à l’usage de produits chimiques. C’est, à terme, l’objectif de la Métropole sur ces deux derniers sites"
.

L'alerte lancée par Patrick Jimena n'aura donc pas été inutile. L'élu a permis de révéler une "erreur" commise par des agents de la Métropole. 

En pleine année "Naturellement Belle" !

Une "erreur" qui fait un peu tâche, alors que le maire de Toulouse et président de la Métropole, a lancé une campagne "Toulouse plus verte" et placé l'année 2019, "Naturellement belle", sous le signe de l'environnement et de la nature dans la ville et la métropole !
 

Sur le même sujet

Montpellier : l'actrice de “Mektoub My Love”, Ophélie Bau, nommée pour les Césars

Les + Lus

Les + Partagés