VIDEO - Découverte exceptionnelle d'un crâne de mastodonte des Pyrénées près de Toulouse

Le crâne a été dégagé de l'endroit où il se trouvait depuis... 13 millions d'années / © Muséum de Toulouse
Le crâne a été dégagé de l'endroit où il se trouvait depuis... 13 millions d'années / © Muséum de Toulouse

Le Muséum de Toulouse a révélé ce mardi la découverte, une première mondiale, du crâne d'un mastodonte des Pyrénées, ancêtre de l'éléphant et datant de 13 millions d'années. La découverte a eu lieu dans un propriété privée de L'Isle en Dodon en Haute-Garonne. 

Par Fabrice Valery

A quelques mètres près, le crâne aurait pû n'être jamais découvert... ou au contraire être détruit par un coup de pelleteuse. C'est à l'été 2014 qu'un habitant de L'Isle-en-Dodon, au sud de Toulouse, dans le Comminges, a trouvé par hasard, en faisant des travaux de terrassement, un objet dur et volumineux. Une masse informe dont dépassaient d'énormes dents, de près de 10 centimètres.

Les spécialistes du Muséum d'histoire naturelle de Toulouse se sont déplacées et ont isolés le crâne, car il s'agissait bien d'un crâne, dont les défenses ont été endommagées par l'engin de chantier. Mais le crâne reste tout de même un objet d'études exceptionnel et une découverte scientifique, une première mondiale. Seules, jusqu'à présent, des molaires de ce mastodonte avaient été découvertes, au XIXème siècle, au pied des Pyrénées. 
Un long travail a été nécessaire pour dégager le crâne / © Muséum Toulouse
Un long travail a été nécessaire pour dégager le crâne / © Muséum Toulouse

L'inventeur (le découvreur) de ce trésor inestimable en a fait don au Muséum de Toulouse qui vient donc de révéler cette découverte ce mardi 10 juillet (même si l'info avait tout de même fuité depuis plusieurs mois). 

C'est la première fois qu'un crâne est ainsi découvert dans cette partie de l'Europe prouvant la présence dans les Pyrénées de ces mastodontes, le Gomphotherium. ancêtre de l'éléphant, à l'époque du Miocène (entre -23 et -5 millions d'années avant notre ère). Des grandes défenses, une mâchoire puissante, une trompe gigantesque mais une petite cavité pour le cerveau faisaient de cet animal un puissant prédateur mais sans doute moins intelligent que l'éléphant.
Voilà à quoi devait ressembler le Gomphotherium / © Muséum de Toulouse
Voilà à quoi devait ressembler le Gomphotherium / © Muséum de Toulouse

Désormais les chercheurs disposent grâce à cette découverte d'informations importantes sur cette espèce. Mais des mois de travail seront encore nécessaires pour étudier totalement ce spécimen exceptionnel. 

EN VIDEO / Le reportage d'Odile Debacker et Delphine Gérard : 
Découverte d'un crâne de mastodonte des Pyrénées
La découverte a eu lieu au sud de la Haute-Garonne.

Sur le même sujet

Aude : marche blanche à Coursan en hommage à la jeune fille percutée par un train

Les + Lus