Cet article date de plus de 4 ans

Bours (65) : après avoir profité d'aides à l'installation le médecin roumain s'exile en Martinique

Pour trouver enfin un médecin, la commune de Bours (Hautes-Pyrénées) n'avait pas ménagé ses efforts : organisme de recrutement et gratuité de la location du cabinet pendant un an. Période au bout de laquelle le médecin roumain a mis la clef sous la porte pour aller s'installer aux Antilles.
Le cabinet est "fermé définitivement", annonce une pancarte affichée sur la porte d'entrée. Et les dossiers médicaux des patients pourront leur être remis sur "simple demande" par courrier ou par mail.

A Bours (Hautes-Pyrénées), le maire et les patients ont du mal à digérer le départ précipité du Dr Iona Macovei pour la Martinique.

Voir le reportage de France 3 Tarbes :
Bours (65) : après avoir profité d'aides à l'installation le médecin roumain s'exile en Martinique


Pour recruter il y a un an ce médecin, la municipalité avait payé un cabinet spécialisé et notamment offert à la nouvelle arrivante la gratuité de la location du cabinet médical pendant douze mois. En échange, le docteur Iona Macovei s'était engagée par convention à demeurer dans la commune pendant un minimum de 5 ans.

Mais au bout d'un an, en dépit de ses engagements et abandonnant les patients à leurs pathologies, elle a mis la clef sous la porte. Direction la Martinique, où elle aurait de nouveau négocié avec la municipalité locale de Saint-Joseph de substanciels avantages.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société ruralité