Crash à Tarbes : les Hautes-Pyrénées déjà endeuillées par un accident d'hélicoptère en 2016

Publié le Mis à jour le

Deux personnes ont été tuées, près de Tarbes, dans l'accident d'un appareil du 5e régiment d'hélicoptères basé à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Le département des Hautes-Pyrénées a déjà connu en 2016 un drame similaire lors du crash d'un hélicoptère de la gendarmerie sur la face nord du Vignemale. 

Ce mercredi 15 avril, un nouvel accident d'hélicoptère a frappé le département des Hautes-Pyrénées. Un appareil du 5e RHC de Pau (Pyrénées-Atlantiques) s'est écrasé vers 16 H 30 dans le secteur de Tarbes,  sur la commune de Bouilh-Devant. 
 

Crash sur le massif du Vignemale

Quatre ans plus tôt, le 20 mai 2016, c'est un hélicoptère EC 145 du détachement aérien de la gendarmerie de Tarbes qui s'écrasait dans le couloir de Gaube sur la face nord du Vignemale. L'accident fait alors 4 morts : deux membres d'équipages et deux passagers du PGHM (Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne) de Pierrefitte-Nestalas qui participaient à un exercice de sauvetage en montagne.

Dans un rapport publié quelques mois plus tard, le Bureau Enquêtes Accident Défense Air concluait que l'appareil n'avait pas subi d'avaries et n'avait pas subi de phénomène météo. Pour les enquêteurs, qui ont examiné la carcasse de l'hélicoptère et analysé l'ensemble des paramètres de vol, c'est sans doute une erreur de pilotage qui avait conduit à ce crash : l'hélico s'est rapproché de la paroi et le pilote n'a pu éviter le choc. Une erreur humaine conjuguée à des circonstances particulières.
 
L'accident de ce 15 avril 2020 sur la commune Bouilh-Devant est un nouveau drame pour le 5e RHC basé à Pau. Le lundi 25 novembre 2019 au Mali, sept soldats de ce régiment spécialisé dans les hélicoptères de combat de Pau perdaient la vie après la colision de deux de leurs appareils.