• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hautes-Pyrénées : la communauté des Soeurs de Saint-Joseph de Tarbes met à disposition 8 000 m² de bâtiments

8 000 mètres² de bâtiments situés autour de la maison-mère (ci-dessus) peuvent accueillir de nouveaux projets. / © Soeurs de Saint-Jospeh de Tarbes
8 000 mètres² de bâtiments situés autour de la maison-mère (ci-dessus) peuvent accueillir de nouveaux projets. / © Soeurs de Saint-Jospeh de Tarbes

La communauté catholique des Soeurs de Saint-Joseph de Tarbes, fondée en 1843 près de Lannemezan, dans les Hautes-Pyrénées, lance un appel à projets. Elle met à disposition 8 000 m² de bâtiments et 10 hectares de terrains répartis sur cinq sites, pour des activités diverses. 

Par Marie Martin

Ce sont les habitants du village de Cantaous, dans les Hautes-Pyrénées, qui ont bâti le premier couvent des Soeurs de Saint-Joseph, à la fin du 19ème siècle, pour sept jeunes filles de la commune souhaitant rentrer dans les ordres.

Alors qu'elles souhaitent plutôt être des "contemplatives", ces villageois les sollicitent pour tenir une école. Petit à petit, la congrégation s'agrandit, tout autant que le bâtiment. Les Soeurs de Saint-Joseph de Tarbes oeuvrent dans les Pyrénées mais également dans le monde, autour de l'éducation, des soins, du social.

Aujourd'hui, elles sont une vingtaine de religieuses à vivre dans la maison-mère du couvent.
Parce que la communauté souhaite donner une seconde vie au lieu, elle lance un appel à projets, en mettant à disposition 8 000 m² de bâtiments sur ce plateau de Lannemezan et 10 hectares de terrains répartis sur cinq sites. S'y trouvent déjà un EHPAD, une école, un chantier d’insertion et un musée.

Les cinq sites proposés sont :
  • Un espace rattaché à la Maison-Mère des Soeurs de Saint-Joseph de Tarbes, composé d’un rez-de chaussée et d’un étage, d’une salle de conférence, d’une salle à manger, d’une cuisine, de 8 chambres ainsi que d’un ascenseur
  • Une maison autonome à côté de la Maison-Mère des Soeurs de Saint Joseph dans la commune de Cantaous. Cette habitation, composée d’un rez-de-chaussée et d’un étage, dispose d’une salle à manger, d’une cuisine, d’un salon, d’un oratoire, de 7 chambres et de tout le nécessaire pour la vie d’une famille.
  • L'aumônerie, composée d’un rez-de-chaussée et d’un étage comprenant une salle de réception, une cuisine, 8 chambres, 2 bureaux et des pièces annexes.
  • L'ancienne école située à Tuzaguet et composée d’un rez-de- chaussée et d’un étage comprenant une salle à manger, une cuisine, plusieurs grandes pièces, 5 chambres, une lingerie, un oratoire et un grand jardin.
  • Un dernier bâtiment, situé à Tarbes et accolé à une chapelle. Il est constituée d’un rez-de-chaussée et de deux étages, avec une cuisine, une salle à manger, 7 chambres, plusieurs pièces à vivre, un jardin.
La communauté, sur son site internet, fait savoir que "c’est un lieu particulièrement adapté pour des projets d’accueil, d’hébergement, de tourisme, de soin ou de maraîchage". Tout projet proposé sera étudié, les termes d'une location seront ensuite discutés. 
 

Sur le même sujet

Les “gilets jaunes” d’Alès ont de nouveau investi la rocade

Les + Lus