Hautes-Pyrénées : mort d'une vingtaine de brebis dans un dérochement, l'ours pointé du doigt

Publié le

Une vingtaine de brebis ont été retrouvées mortes près de la commune de Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées). Les éleveurs pointent à nouveau la responsabilité de l'ours dans ce dérochement.

Sur les photos, les cadavres de brebis apparaissent sur les quelques plaques de neige encore présentes sur les hauteurs des Pyrénées. Selon la publication de l'éleveur sur Facebook, vingt-neuf bêtes seraient mortes, à Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées), dans le secteur du Barrada. L'ours est directement visé comme le responsable de ce dérochement. 

"Une fois de plus l’ours a attaqué sur le secteur du Barrada. Notre métier encore et toujours mis à mal…A quand la fin des prédations ou du pastoralisme ? Ou de l’élevage ?? Aujourd’hui 29 de tuées et demain ? Voilà à quoi se résume notre métier l’ANGOISSE !!!"

C'est aux agents des services de l'Etat d'enquêter afin de savoir si cet évènement est bien le fait d'un plantigrade. 

Le 19 mai, le ministère de l’Environnement a clos sa consultation publique sur la mise en place de mesures d’effarouchement de l’ours brun dans les Pyrénées pour prévenir les dommages aux troupeaux.

Quelques jours auparavant, le Conseil d'État venait d'annuler l'arrêté ministériel de 2020 autorisant justement, à titre expérimental, ces mesures d'effarouchement.