Dans les Hautes-Pyrénées, les trains sont annulés à cause... du risque de givre

illustration rails / © MaxPPP
illustration rails / © MaxPPP

Plusieurs trains programmés le matin au départ et en direction de Tarbes ont dû être remplacés par des bus. La raison invoquée par la SNCF : le risque de formation de givre sur les câbles d'alimentation électriques. 

Par J.V

Des trains en retard et annulés : la situation n'est, malheureusement, pas inédite à la SNCF. Cette fois, ce ne sont pas les travaux sur les voies ou encore les mouvements sociaux qui impactent le trafic des trains dans les Hautes-Pyrénées mais la météo. L'hiver n'est pourtant pas encore arrivé et pourtant...

Remplacés par des bus

Depuis une semaine, le premier TGV au départ de Tarbes et les premiers TER entre Tarbes et Pau ne sont pas sortis de la gare. Ils ont été remplacés par des bus.

La raison invoquée par la direction de la SNCF : ''le risque de formation de givre sur les câbles d'alimentation électriques en conséquence des températures basses prévues la nuit''.

Une décision difficilement compréhensible pour les usagers et pour les syndicats. D'autant que les températures ne sont pas très basses en ce moment. Les organisations syndicales évoquent pourtant des solutions comme celle d'un train ''racleur'' qui permet d'ouvrir la ligne trente minutes avant le passage du premier train. 
 

La direction parle de conséquences potentiellement graves

Le givre peut avoir des conséquences graves sur le réseau et entraîner des retards conséquents estime la direction de la SNCF. Il faut donc comprendre que la SNCF préfère anticiper plutôt que réparer.

Concernant l'intervention du train racleur de givre, la SNCF explique que les travaux entre Toulouse et Tarbes ont empêché son intervention. L'hiver risque d'être long ! 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus