Cet article date de plus de 4 ans

Rugby : A Tarbes le TPR vit mal sa relégation en Fédérale 1

IIlustration des difficultés des villes moyennes à conserver une équipe de rugby à haut niveau, le Tarbes Pyrénées Rugby joue désormais en Fédérale 1, la poule des clubs prétendants à un retour en Pro D2. Le TPR peut compter sur de fidèles soutiens, il doit maintenant retrouver son jeu.
Tarbes Pyrénées Rugby et sa mascotte
Tarbes Pyrénées Rugby et sa mascotte © MaxPPP
La relégation en fédérale 1 est difficile à encaisser pour un club au passé glorieux. Tarbes a vu passer des noms célébres du rugby, comme Philippe Dintrans, qui a porté son maillot et le club garde encore le souvenir du titre de champion de France en 1973 face à Dax. Un passé prestigieux et révolu, qui permet au TPR de conserver aujourd'hui de nombreux et fidéles soutiens, malgré ses difficultés financiéres. Celles qui lui valent une rétrogradation administrative pour des comptes dans le rouge.
Antoine Nunès, l'actuel président du TPR est plutôt confiant "Les partenaires nous suivent. Il y en a même qui ont rajouté un peu car ils y croient, ça fait plaisir".

Le TPR peut compter sur ses supporters

Le club sait qu'il peut aussi compter sur ses supporters, sollicité la saison dernière pour renflouer les caisses. Des supporters toujours présents, qui suivent "le club phare du département" et qui soutiennent l'ambition du TPR : remonter en PRO D2.
Et l'équipe a besoin de ce soutien, car en fédérale 1, les matches se disputent normalement le dimanche après-midi, un moment peu propice pour garnir les tribunes. A ces horaires bouleversés s'ajoute un budget en forte baisse, une équipe à construire et donc des difficultés sur le pré. Les joueurs le savent, la saison ne sera pas facile, "Nous on sait très bien que ça va être un gros combat tous les week end, on n'a jamais clamé que ce serait facile. On sait ce qui nous attend et on en a eu la preuve aujourd'hui."  commentait Benjamin Collet après le revers du TPR face à Nevers (17-20), un prétendant à la montée, le week-end dernier. Lors de la prochaine journée le 16 octobre, le TPR se rend à Auch.
L'atterrissage en fédérale 1 du TPR est rude et pourtant le club mise sur un retour rapide à l'échelon supérieur.

Le reportage de Régis Cothias et Marc Lasbarrères :

durée de la vidéo: 01 min 53
Rugby : Quel Avenir pour le TPR ? ©France 3 Midi-Pyrénées













Les déboires du TPR
Le 23 octobre 2015, on apprend que le club connaît de graves difficultés financières. Le déficit est de 1,6 million d'euros (pour un budget de 4,5 millions). Le 24 novembre 2015, la Ligue nationale de rugby annonce les très lourdes sanctions prises par le Conseil supérieur de la DNACG (Direction nationale d'aide et de contrôle de gestion) à l'encontre du club. Le TPR se voit retirer 15 points pour la saison en cours (5 pour « forte dégradation de la situation financière » et 10 pour « présentation de documents falsifiés »). De plus, il fera l'objet d'une rétrogradation administrative en fin de saison.
En appel, le 25 janvier 2016, la rétrogradation est confirmée. En revanche, le retrait de points est ramené de 15 à 8. Le club saisit alors le tribunal administratif de Versailles. Ce dernier le 9 mai, confirme les sanctions : rétrogradation administrative et retrait de 8 points.
Le TPR sauve sa peau sportivement en ne finissant pas dans la zone de relégation malgré le retrait de points, mais descend en Fédérale 1. Le club se retrouve dans la poule "élite" de la Fédérale 1 avec les autres grosses écuries comme Auch, Nevers, Massy, Bourg-en-Bresse et devra finir premier de cette poule pour pouvoir directement remonter en Pro D2.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport tarbes pyrénées rugby région occitanie