Tarbes : 8 personnes interpellées pour les dégradations sur le temple maçonnique

La loge du grand Orient de France à Tarbes avait été dégradé le 9 mars 2019 en marge d'une manifestation des gilets jaunes / © MAXPPP
La loge du grand Orient de France à Tarbes avait été dégradé le 9 mars 2019 en marge d'une manifestation des gilets jaunes / © MAXPPP

Le temple du Grand Orient de France à Tarbes avait été saccagé au début du mois de mars en marge d'une manifestation de gilets jaunes. Après une enquête 8 personnes ont été interpellées.

Par Juliette Meurin

Près de trois mois après les dégradations commises dans le temple maçonnique de Tarbes, 8 personnes ont été interpellées. Elles doivent être jugées en comparution immédiate.

Les faits remontent au début du mois de mars, le temple du Grand Orient de France avait été l'objet de nombreuses dégradations en marge d'une manifestation de gilets jaunes. Vitres brisées, meubles renversés, sol recouvert de peinture. 
 

L'enquête a permis d'identifier 8 personnes. 
Il s'agit de 6 hommes et 2 femmes, âgés entre 22 et 47 ans et domiciliés pour moitié dans les Hautes-Pyrénées et pour moitié dans les Pyrénées-Atlantiques.
2 d'entre eux ont des antécédents judiciaires dont un est en situation de récidive légale, nous précise le parquet de Tarbes.
Placés en garde à vue ce mardi 4 juin, ils seront déférés au parquet ce jeudi et comparaitront dans l'après-midi devant le tribunal correctionnel de Tarbes.
Plusieurs d'entre eux ont reconnu les faits. Le Parquet nous indique que "l'instigateur et meneur de cette exaction reconnaît une détestation pour les francs-maçons et avoir ciblé ce temple en particulier."

Les dégradations sont chiffrées autour de 4 000 € et ils encourent jusqu'à 5 ans d'emprisonnement.
 
 

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus