Tarbes : un troupeau de nouveau attaqué par l'ours Goiat, l'éleveur dépose les 4 brebis tuées devant la mairie

La colère des éleveurs de la vallée du Louron grandit. Dans la nuit de mardi à mercredi, l'ours Goiat a de nouveau tué des brebis à Bareilles. C'est la 2ème attaque du mâle depuis le début de la semaine dans ce troupeau. L'éleveur excédé a déposé les bêtes mortes devant la mairie du village. 
Des cadavres de brebis déposées devant la mairie de Bareilles (65)
Des cadavres de brebis déposées devant la mairie de Bareilles (65) © Michel Borde
Michel Lavail ne décolère pas. Eleveur installé à Bareilles dans la vallée du Louron, il vient de subir 2 prédations en quelques jours sur son troupeau :
2 brebis tuées et une troisième blessée lors d'une première attaque vraisemblablement attribuée à l'ours Goiat le week-end dernier. 4 nouvelles bêtes a priori dévorées dans la nuit de mardi à mercredi par le mâle qui a élu domicile dans la vallée du Louron. L'animal a été repéré dans le secteur ces derniers jours.
Pas de confirmation pour l'nstant. Les constatations vont été menées, mais pour la préfecture des Hautes-Pyrénées, l'attaque reste suspecte.  

Excédé, l'éleveur est allé déposer les cadavres devant la mairie de Bareilles. Un geste de colère, pour interpeller les pouvoirs publics. L'ours a été relaché côté espgnol en juin 2016 et pour Michel Lavail, il a un comportement de prédateur singulier, c'est ce qu'il avait expliqué dans une interview qu'il avait accordé lundi à France 3 Occitanie.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ours des pyrénées animaux sorties et loisirs polémique société environnement agriculture économie