• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : mer démontée et vigilance extrême

La mer, ce dimanche à Palavas. / © F3LR
La mer, ce dimanche à Palavas. / © F3LR

Pour l'instant le vent fort qui souffle de la mer chasse les nuages de la côte. Résultat, pas d'inondation pour le sud Hérault mais une mer forte et des risques de mauvaise évacuation des cours d'eau à cause du vent marin. A la préfecture de Montpelllier, la cellule de crise est activée.

Par Sylvie Bonnet


C'est un spectacle que les Héraultais aiment aller voir en famille le dimanche... La mer blanche d'écume qui gronde et enfle sous l'influence du vent marin. Mais cette fois, les observateurs sont rares. Et pour cause. Interdiction de circuler avec la vigilance rouge déclenchée sur tout le département. Une interdiction totalement justifiée lorsque l'on sait que cet épisode météorologique peut entraîner de fortes inondations. L'évacuation des cours d'eau, en crue avec les pluies qui tombent dans l'arrière-pays, peut être contrariée par le vent marin et la mer agitée. Les voies qui mènent à Palavas ou Carnon peuvent alors être immergées très rapidement et surprendre d'éventuels promeneurs.

Dans l'Hérault, la prudence est de mise. Toutes les manifestations dominicales ont été annulées et la cellule de crise installée à la préfecture veille.
Vigilance sur la côte héraultaise
Alexandre Grellier et Enrique Garibaldi ont bravé pour nous l'interdiction de circuler...

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus