Au Grau d'Agde, un cambrioleur arrêté grâce aux réseaux sociaux

Un cambrioleur reconnu et arrêté grâce à une vidéo de caméra surveillance postée sur les réseaux sociaux par le restaurateur lésé. mai 2018 / © capture d'écran Facebook
Un cambrioleur reconnu et arrêté grâce à une vidéo de caméra surveillance postée sur les réseaux sociaux par le restaurateur lésé. mai 2018 / © capture d'écran Facebook

Un restaurateur agathois a posté sur Facebook la vidéo surveillance de son établissement montrant un homme en train de voler la recette dans la caisse. Il a été reconnu par des internautes et arrêté à son domicile par la police. Mais son droit à l'image a été bafoué. Et c'est interdit par la loi. 

Par Carine Alazet

C'est une mésaventure qui finit bien pour le restaurant les Zoulous au Grau d'Agde. Vendredi 11 mai, un cambrioleur vole 2000 euros dans la caisse de l'établissement, vers 17h30 entre deux services, alors que le restaurant est fermé.

L'homme agit à visage découvert et est filmé par une caméra de vidéo surveillance du restaurant. Le restaurateur poste sur les réseaux sociaux la vidéo en espérant que le voleur sera reconnu.

Et c'est effectivement ce qu'il se passe : les images sont largement partagées et des internautes donnent le nom et l'adresse du suspect. Que la police arrête ensuite chez lui à Sète.
L'homme aurait reconnu les faits et serait déjà connu de la justice pour des faits similaires.

Jordan et Mathilde Maréchaux, les patrons du restaurant les Zoulous au Grau d'Agde. 17 mai 2018 / © Cybèle Plichart France 3 LR
Jordan et Mathilde Maréchaux, les patrons du restaurant les Zoulous au Grau d'Agde. 17 mai 2018 / © Cybèle Plichart France 3 LR

Un soulagement pour le jeune restaurateur de 25 ans, qui a repris l'établissement en 2014 avec son épouse, alors que la saison estivale commence.

Au-delà de l'anecdote, cette histoire pose la question du droit à l'image et de la présomption d'innocence: un suspect, même s'il a avoué, est toujours présumé innocent, tant qu'il n'a pas été jugé.

Et la loi informatique et libertés est très stricte sur la diffusion des images de vidéo surveillance, comme l'explique Bruno Carbonnier, avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies à Montpellier dans le reportage réalisé par Cybèle Plichart et Valérie Banabéra.

Grau d'Agde : un cambrioleur arrêté grâce à facebook
Dans le reportage de Cybèle Plichart et Valérie Banabéra, le témoignage du jeune restaurateur et le décryptage de Bruno Carbonnier, avocat spécialisé dans le droit des nouvelles technologies - F3 LR



Sur le même sujet

Sète (34) : les Assises de la mer et la visite du ministre de l'Agriculture

Les + Lus