Fausse alerte au Cap d'Agde : les démineurs n'ont retrouvé que des débris de bateaux

Les démineurs n'ont trouvé au Cap d'Agde que des fragments rouillés d'épaves. / © F3LR
Les démineurs n'ont trouvé au Cap d'Agde que des fragments rouillés d'épaves. / © F3LR

La plage naturiste du Cap d'Agde a pu rouvrir aux baigneurs en début d'après-midi. Les démineurs dépêchés de Toulon pour sécuriser la zone après la découverte sous l'eau d'objets ressemblant à des obus et torpilles n'ont trouvé que des débris de vieux bateaux.

Par Sylvie Bonnet

La thèse des obus a fait flop.... les démineurs venus ce samedi des Bouches-du-Rhône pour sécuriser la plage naturiste du Cap d'Agde se sont déplacés pour rien. Ce que les sauveteurs de la zone prenaient pour des obus et des torpilles n'était en fait que des restes de vieux bateaux gisant au fond de l'eau.
Détail d'un débris de bateau rouillé retrouvé par les démineurs au Cap d'Agde. / © F3LR
Détail d'un débris de bateau rouillé retrouvé par les démineurs au Cap d'Agde. / © F3LR
La plage d'Heliopolis peut de nouveau accueillir les baigneurs qui ont réinvesti l'ensemble du périmètre de sécurité.

Principe de précaution


Cela peut ressembler à un canular, mais au regard des nombreux obus retrouvés régulièrement sur tout le littoral méditerranéen, les mesures de sécurité prises depuis vendredi au Cap d'Agde répondaient au simple principe de précaution. La méprise était possible. La preuve : les démineurs ont examiné à distance les clichés pris hier par les pompiers avant de faire le déplacement. Ce n'est qu'arrivés sur la zone et après une étude minutieuse qu'ils ont conclu à la fausse alerte. 
Fausse alerte à l'obus au Cap d'Agde
Anthony Halpern et Enrique Garibaldi étaient sur place à Agde. - F3LR


Sur le même sujet

Montpellier : le Camion du coeur, plus qu'un repas, un réconfort

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne