Béziers : faut-il reverser les bénéfices financiers des corridas à l'hôpital ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Daniel De Barros et CB
Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015.
Illustration : le matador Juan Bautista dans les arènes de Nîmes, pendant la Feria de la Pentecôte, le 25 mai 2015. © SYLVAIN THOMAS / AFP

C'est une initiative qui ne passe pas ! Pour la prochaine féria, les organisateurs veulent reverser l'argent des corridas à l'hôpital de Béziers. Les anticorridas crient au scandale.

Le 16 août prochain, les arènes de Béziers programment une corrida dite caritative en faveur de l'hôpital de la ville. Une initiative qui fait bondir les associations anti-corrida. Sophie Maffre-Baugé préside le comité de liaison biterrois pour l'abolition de la corrida (COLBAC), selon elle, un tel événement ne peut se prévaloir d'être caritatif : 

C'est une corrida où l'on va tuer 6 jeunes taureaux. On ne peut pas soutenir l'hôpital et le personnel soignants en infligeant de telles sévices à un animal

Sophie Maffre-Baugé

 

Depuis dimanche soir, les anti-corridas biterrois ont mis en ligne une pétition. Elle recueille 50 000 signatures en trois jours, pas de quoi émouvoir le milieu taurin local.

5000 personnes attendues 

Les organisateurs de la corrida mettent en avant l'aide financière apportée au personnel soignant, grâce aux 5000 personnes attendues et à la mobilisation du Mundillo."La corrida est légale en France donc je ne vois de raison de nous empêcher d'organiser l'événement au mois d'août. En plus, tout le monde est bénévole donc ça va permettre de récolter une somme importante pour l'hôpital" explique Bernard Mula, président de la fédération des clubs taurins de Béziers. Le milieu taurin biterrois espère récolter plus de 300 000 euros. Contactée, la direction de l'hôpital de Béziers se réserve de tout commentaire pour ne pas entrer dans la polémique.
 
Béziers: faut-il reverser les bénéfices des corridas à l'hôpital?

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.