7 ans de prison pour avoir blessé deux hommes à coups de couteau lors de la Féria de Béziers

Publié le
Écrit par Isabelle Bris .

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un homme à 7 ans de prison pour des faits de violences aggravées avec une arme. En août 2019, lors de la Féria de Béziers, cet Agathois de 23 ans avait agressé deux jeunes parisiens à coup de couteau.

Les faits remontent au 15 août 2019, lors de la féria de Béziers. Selon les enquêteurs du SRPJ de Montpellier, les victimes -deux frères et un de leurs amis- avaient été pris à partie tard dans la nuit au niveau de l'avenue Saint-Saëns, pour une simple histoire de cigarette par "quatre hommes issus de la communauté gitane, un majeur et trois mineurs" écrit le parquet de Béziers, par communiqué.

Seul le majeur, un Agathois de 23 ans, a porté les coups de couteau. Lors de son audition au tribunal, il a expliqué qu'il s'était rendu à la féria vers trois heures du matin, en état d'ivresse, pour chercher son petit frère. Croyant que ce dernier était pris à partie par un groupe d'individus, il avait voulu prendre sa défense et porté plusieurs coups de couteau.

L’aîné des deux victimes, âgé de 30 ans, a été blessé à quatre reprises, ce qui avait entraîné une interruption totale de travail de 10 jours,

Son frère cadet, plus sévèrement touché, avait reçu dix coups de couteau : ce jeune parisien de 21 ans a dû être hospitalisé pendant plusieurs mois.

Mis en examen pour tentative de meurtre et violences aggravées



Leurs agresseurs ont été interpellés entre novembre 2019 et juillet 2020. Mis en examen pour tentative de meurtre et de violences aggravées, les quatre suspects ont été placés en détention provisoire.

Ce mardi, seul l'homme majeur a été jugé. Cet Agathois de 23 ans, déjà condamné pour vol et port prohibé d’arme de catégorie 6, a "exprimé des regrets à l’égard des victimes".

Il a été condamné à sept ans d’emprisonnement avec maintien en détention. Il a également interdiction de détenir une arme pendant 5 ans.

Les trois mineurs impliqués dans cette affaire, eux, seront jugés par le tribunal pour enfant de Béziers à une date ultérieure.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité