• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Béziers : deux ans de prison ferme pour avoir frappé l'un des professeurs de son fils

Illustration - l'entrée du palais de justice de Béziers / © SYLVAIN THOMAS / AFP
Illustration - l'entrée du palais de justice de Béziers / © SYLVAIN THOMAS / AFP

30 mois de prison ferme pour le père de famille qui avait roué de coups un enseignant du lycée Jean-Mermoz de Béziers où sont scolarisés deux de ses fils. Ce trentenaire, au passé judiciaire chargé, a été jugé en comparution immédiate ce lundi au Palais de Justice de Béziers.

Par Isabelle Bris

Après avoir passé son week-end en détention provisoire, ce père de famille orginaire de Corse, est allé directement en prison. Les magistrats l'ont condamné à deux ans de prison ferme et 500 euros d'amende à verser à sa victime.

Les faits remontent à vendredi matin. L'homme âgé de 38 ans et sa compagne s'étaient rendu à 8h 30 au lycée professionnel Jean-Mermoz de Béziers où sont scolarisés deux de leurs fils, en seconde et terminale.
 

Roué de coups dans l'établissement 


Le couple voulait rencontrer la direction de l'établissement pour avoir des explications sur un différend survenu entre son fils de 15 ans, scolarisé en seconde et un professeur.

En chemin, le couple a croisé l'intéressé dans l'enceinte de cet établissement scolaire professionnel. L'homme et la femme s'étaient alors jetés sur l'enseignant, lui assénant plusieurs coups de poing et de pied alors qu'il était tombé au sol.

Suite à cette agression, le personnel avait débrayé en guise de protestation pendant deux heures, dans la matinée du vendredi.
 

Des excuses à la barre


A l'audience, à laquelle assistait une vingtaine de professeurs et de lycéens venus soutenir l'enseignant, ce père de quatre enfants, suivi pour des problèmes psychiatriques, s'est excusé à plusieures reprises, expliquant que vendredi, jour des faits, il n'avait pas pris son traitement depuis plusieurs jours.

Il avait également adressé ses excuses par lettre pendant le week-end à l'enseignant ( qui a eu un jour d'ITT à cause des coups).
Cet enseignant avait pourtant déjà été menacé au téléphone par cette famille et avait déposé une main courante  au commissariat de police de Béziers.
 

Un lourd passé judiciaire


L'homme, père de 4 enfants dont deux scolarisés à Mermoz avait déjà été condamné à plusieurs reprises :
 
 - 6 ans de prison ferme pour vol aggravé en 2007,
 - 18 mois ferme pour détention de stupéfiant en 2008,
 - 4 ans de prison pour transport de drogue en 2016,
 - un an ferme pour violence avec arme en 2017.


Lundi, les magistrats sont allés  plus loin que les réquisitions du procureur de la République qui avait réclamé 18 mois de prison dont 6 mois avec sursis. 

Le père violent a donc été condamné à 30 mois de prison dont 6  assortis de sursis, avec mise à l'épreuve de deux ans.
Il devra également verser 500 euros à sa victime. 


L'avocate du professeur envisage de poursuivre la mère de famille


Pour sa part, Maître Delage l'avocate de l'enseignant,  n'est pas entièrement satisfaite car c'est selon elle, la mère qui a porté le premier coup à son client.
 

Ce qui est arrivé est impardonnable et je regrette que sa compagne ne soit pas elle aussi présente à la barre. Elle a porté, elle aussi
des coups, il y a des témoins et des vidéos pour la poursuivre par la suite. Elle a frappé la première. 

a souligné l'avocat de l'enseignant. La femme, placée un temps en garde à vue, avait finalement été mise hors de cause et relâchée vendredi après-midi.

L'avocate n'exclut pas de lancer une autre procèdure contre la mère de famille.

De son coté, Maitre Nadine Pontier pour la défense du père a  reconnu que les faits étaient très graves mais qu' il fallait les replacer dans un contexte
précis.
 

Il a quatre adolescents à la maison qu'il ne parvient pas à maîtriser,


a-t-elle dit en appelant le tribunal à "adapter sa peine à de plus justes proportions afin qu'il la comprenne".
 

A lire aussi

Sur le même sujet

"Si une cathédrale brûle, elle est appelée à être rebâtie"

Les + Lus