• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : les riverains de Montimas incommodés par les odeurs de la décharge

Les habitants du lieu de Montimas incommodés par les odeurs de la décharge - 18 décembre 2018 / © France 3 LR / C.Agullo
Les habitants du lieu de Montimas incommodés par les odeurs de la décharge - 18 décembre 2018 / © France 3 LR / C.Agullo

Depuis un an et demi, les riverains du lieu-dit de Montimas, situé à côté de Béziers sont incommodés par des odeurs qui proviennent de la décharge de Saint-Jean-de-Libron. Ces odeurs persistantes provoquent des réactions allergiques chez certains habitants.

Par Joane Mériot

Depuis un an et demi, les riverains de Montimas vivent un enfer ! Ils sont incommodés par des odeurs qui viennent de la décharge de Saint-Jean-de-Libron près de Béziers. Les odeurs existent depuis près de 8 ans, mais elles étaient diffuses et n’importunaient les riverains que deux à trois fois par an.
 

 Les déchets d’une cinquantaine de communes


Car depuis un an et demi, la décharge collecte les déchets de près de 50 communes. Et, selon certains riverains, c’est ça qui aurait changé la donne. La décharge est gérée par la Communauté d’Agglomération Méditerranée.
Le problème se sont  les déchets organiques. Logiquement ces déchets sont valorisés dans une unité de valorisation. Mais de nombreux camions arrivent à Saint-Jean de Libron avec des déchets qui ne sont pas inertes. En clair, ils n’ont pas subi le traitement qui leur permettrait de ne pas dégager d’odeur. Les riverains mettent en cause le bon fonctionnement de ce centre de valorisation.

Réactions allergiques

Conséquence de nombreuses personnes souffrent de troubles. Maux de tête, picotement, yeux qui brûlent. Ils sont inquiets pour leur santé. Ils ont saisi l’Agence Régionale de Santé.

Pour certains, ouvrir la fenêtre et fermer les volets cela leur provoque des réactions allergiques. Ils ont la gorge qui se nouent, les yeux qui pleurent, une difficulté à respirer, confie Rodolphe Tonnelier, à la tête du collectif, Droit à un air sain à Montimas.

 

Une faute partagée


Tout ça c’est la faute à qui ? Un peu à tout le monde.

Le tri si il n’est pas bien effectué en amont ne permet pas de valoriser nos poubelles. Les déchets entreposés à Saint-Jean de Libron sont donc putrescibles. Les nombreux oiseaux qui tournent autour de la décharge en attestent tout comme les photos et vidéo du collectif.

L’autre problème c’est l’entreposage sur le site. Les riverains reprochent à l’opérateur, l’agglo de ne pas recouvrir ces déchets avec suffisamment de terre d’où les odeurs.
 

 Une intervention avant Noël


C’est en tout cas ce qu’a promis Frédéric Lacas, le président de la Communauté d’Agglomération Méditerranée. Il a reçu le collectif « Droit à un air sain à Montimas », le 1er décembre dernier.
Il leur a promis de communiquer sur les actions passées et futures et de régler au moins la question des odeurs avant Noël.


Le reportage de Laurent Beaumel, Caroline Agullo et Anne Vaillant 

 
Hérault : les riverains de Montimas incommodés par les odeurs de la décharge
Depuis un an et demi, les riverains du lieu-dit de Montimas, situé à côté de Béziers sont incommodés par des odeurs qui proviennent de la décharge de Saint-Jean-de-Liberon. Ces odeurs persistantes provoquent des réactions allergiques chez certains habitants. - France 3 LR - Laurent Beaumel et Caroline Agullo

 

Sur le même sujet

Lagune de Thau : les huîtres n'étaient pas contaminées à la salmonelle

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer