Mort violente d'une jeune femme à Béziers : un appel à témoins lancé

Publié le Mis à jour le

Les deux hommes qui étaient encore en garde à vue ont été libérés, les investigations n'ayant pas permis de les mettre en cause dans la commission des violences. Le procureur de la République lance un appel à témoins.

Après le meurtre d'une femme dans la nuit de samedi à dimanche à Béziers, trois hommes étaient placés en garde à vue au commissariat de la ville. Ils ont été appréhendés suite au témoignage d'un SDF. Alerté par des cris sur le plateau des poètes, l'homme a découvert une femme gisant sur le sol et il a donné l'alerte. Un premier a été rapidement remis en liberté.

Les deux autres hommes qui étaient encore en garde à vue ont été libérés dans l’après-midi du 17 mai 2022, les investigations n'ayant pas permis de les mettre en cause dans la commission des violences

De très nombreuses investigations se poursuivent pour tenter d'identifier le ou les auteurs des faits

Raphaël Balland, procureur de la République à Béziers

"De très nombreuses investigations se poursuivent pour tenter d'identifier le ou les auteurs des faits, en particulier l'exploitation des prélèvements de police scientifique qui prendra plusieurs semaines," indique ce soir Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers.

Appel à témoins

Toute personne qui aurait des informations susceptibles de faire progresser les investigations est invitée à les porter à la connaissance des enquêteurs de la direction territoriale de la police judiciaire de Montpellier. Tel: 04.67.99.35.97 

"L'autopsie pratiquée dans l'après-midi du 16 mai par des médecins légistes de l'institut médico-légal de Montpellier conclue à une suspicion de mort par asphyxie, hypothèse qui devra être confirmée par des examens anatomopathologiques approfondis qui prendront plusieurs semaines. La victime présente également plusieurs traces de violences importantes dont la nature et la localisation ne seront pas communiquées pour préserver les investigations,"  avait alors expliqué Raphaël Balland, procureur de la République de Béziers.