Cet article date de plus de 3 ans

Emploi : Nino Robotics, producteur de fauteuils roulants, s'installe à Clermont-l'Hérault

L'entreprise spécialisée dans la fabrication de fauteuils roulants pour personnes à mobilité réduite, Nino Robotics, revient dans l'Hérault. Après un départ contraint en Aquitaine, elle s'installe à Clermont-l'Hérault. Un atout pour le tissu économique local.
Nino Robotics, une entreprise spécialisée dans la fabrication de fauteuils roulants pour personnes à mobilité réduite revient à Clermont-l'Hérault - 27 juillet 2017
Nino Robotics, une entreprise spécialisée dans la fabrication de fauteuils roulants pour personnes à mobilité réduite revient à Clermont-l'Hérault - 27 juillet 2017 © Nino Robotics / F3LR
Nino Robotics, producteur de fauteuils roulants pour personnes à mobilité réduite, s'est installé le 24 juillet 2017 à Clermont-l'Hérault.

Nino Robotics revient dans l'Hérault


Cette entreprise a été créée par Pierre Bardina en 2014 à Saint-Jean-de-la-Blaquière, dans l'Hérault. L'entrepreneur a déplacé sa société en Aquitaine parce qu'il n'avait pas trouvé de locaux. Depuis le 24 juillet 2017, l'entreprise est donc revenue dans l'Hérault, à Clermont-l'Hérault.

L'entreprise héraultaise recrute


Pierre Bardina tenait à revenir dans l'Hérault, notamment pour former des jeunes héraultais. Un atout pour le tissu économique local puisqu'il a déjà 6 employés dans son entreprise et compte en embaucher 3 cette année et probablement 3 autres début 2018.   

Un reportage de Christophe Monteil et Bruno Pansiot-Villon
durée de la vidéo: 01 min 50
Emploi : Nino Robotics, producteur de fauteuils roulants, s'installe à Clermont-l'Hérault ©F3 LR


Nino Robotics a doublé son chiffre d'affaires


L'entreprise va assembler les pièces d'un nouveau fauteuil roulant, le "one", à Clermont l'Hérault. Spécificité : c'est le corps qui fait bouger la machine, avec ses deux roues. Un fauteuil dont le design est important pour le moral et la santé selon Pierre Bardina. Son entreprise est, elle aussi, en bonne santé puisqu'elle a doublé son chiffre d'affaires cette année et 60% de ses ventes sont faites à l'export.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société solidarité entreprises économie emploi