La Grande-Motte : après chaque feu d'artifice, ils nettoient la mer

Pour la première fois cette année, des plongeurs bénévoles ratissent les fonds marins de la Grande Motte après chaque feu d'artifice. Une belle initiative, dont le but est de ramasser ces détritus particuliers qui polluent les eaux.

Le plus souvent, les débris de fusée finissent au fond de la mer.
Le plus souvent, les débris de fusée finissent au fond de la mer. © Fr 3 Occitanie / Isabelle Bris
A la Grande-Motte, l’été est synonyme de feux d’artifice. Des spectacles grandioses, mais aussi polluants : tirés depuis des barges flottantes, sur la mer, ils sont à l’origine de nombreux déchets tombant dans l’eau.

Des bouts de carton, de plastique, d’aluminium, des fils électriques… Les résidus sont divers et variés, à quelques centaines de mètres de la plage seulement.

Alors depuis la mi-juillet, chaque lendemain de feu, des plongeurs bénévoles, éboueurs d’un nouveau genre, s’activent dans les fonds marins pour essayer d’en ramasser un maximum, à la demande de la station balnéaire.

Par équipe de deux, à quatre mètres de profondeur, ils parviennent à ramasser dans leurs filets le plus gros des déchets.


Le reportage d'Isabelle Bris et Bruno Pansiot-Villon :
durée de la vidéo: 01 min 57
La Grande-Motte (34) : après chaque feu d'artifice, ils nettoient la mer ©France 3 Occitanie


Evolution des consciences

Cette collecte sous-marine est une première cet été, alors que le concours de feux de la station balnéaire existe depuis une dizaine d’années. La preuve, sans doute, que les consciences évoluent, remarque Christian Perrot, président d’un club de plongée associatif :

Les choses évoluent. On s’est aperçu d’année en année qu’on retrouvait de plus en plus de déchets sur les plages. A force d’en parler et d’en reparler la décision a été prise de faire du nettoyage.


Prochaine opération prévue le 26 août, après le dernier feu de la saison.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société nature sorties et loisirs mer écologie