• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : un commando anti-Macron décroche son portrait officiel de la mairie d'Assas

Assas (Hérault) - - juillet 2019. / © Photos ANV-COP 21
Assas (Hérault) - - juillet 2019. / © Photos ANV-COP 21

"Où est Macron?" C'est l'inscription retrouvée sur une affiche accrochée à la mairie d'Assas, dans l'Hérault, en lieu et place du portrait officiel du chef de l'Etat. L'action "commando" était pilotée par une quinzaine de personnes. Ils dénoncent l'urgence sociale et climatique.

Par Fabrice Dubault


Il est 14h30, lundi 15 juillet. La Marianne d'Assas dans l'Hérault cuit sous le soleil estival quand une quinzaine de personnes vient troubler la quiétude de ce village du Grand Pic Saint-Loup.
Les militants entrent en trombe dans la mairie et décrochent le portrait officiel du président Emmanuel Macron. C'est à ce moment là que surgit monsieur le maire.
 

Je vois une bande de personnes sortant de la mairie. Ils se sont mis sur le perron pour faire des photos avec le portrait de Monsieur Macron. Je leur ai demandé de le rendre. Ils m'ont dit : qui êtes-vous ? j'ai dit je suis le maire et vous ?
Ils m'ont répondu : vous verrez ça dans la presse. J'ai repris la photo, il y a eu une bousculade et ils sont partis en courant.

 

Mouvement Action Non Violente-COP 21


Cette opération est revendiquée par le mouvement Action Non Violente-COP 21 au nom de l'urgence climatique. Jacques Grau, le maire d'Assas comprend leurs motivations mais n'est pas d'accord avec la méthode.
 

C'est une honte. Ce ne sont pas des manières. Ecolos ou pas, c'est inacceptable.


L'action à peine terminée, des photos sont publiées sur Internet.
Après la Bretagne ou l'Alsace, ce vol, ou plutôt réquisition d'un portrait d'Emmanuel Macron, est le 117ème sur le territoire français, le premier dans l'Hérault. Toujours le même mode opératoire non violent, toujours le même objectif.
 

Quand on décroche un portrait, on laisse un vide symbolique dans la mairie. Il représente le vide de l'action climatique du gouvernement" explique Lewis, décrocheur du portrait d'Emmanuel Macron.


Le maire d'Assas a porté plainte.
 


Le décrocheur en garde à vue


Peu après avoir témoigné sur France 3, Levis, le décrocheur, a été placé en garde à vue à la gendarmerie de Clapiers, ce mercredi matin. Un comité de soutien s'est créé et un rassemblement avec sa famille a lieu devant le gendarmerie depuis le début d'après-midi.
 
Assas : le portrait d'Emmanuel Macron remplacé par une affichette
"Où est Macron?" C'est l'inscription retrouvée sur une affiche accrochée à la mairie d'Assas, dans l'Hérault, en lieu et place du portrait officiel du chef de l'Etat. L'action "commando" était pilotée par une quinzaine de personnes. Ils dénoncent l'urgence sociale et climatique. - F3 LR : D.de Barros et C.Agullo

Sur le même sujet

Aude : la future maternité unique de Narbonne sera-t-elle publique ou privée ?

Les + Lus