Son nom signifie "précieux". Mais aujourd’hui, il est associé à un scandale. Sogyal Rinpoché, né au Tibet en 1947, est le fondateur du centre Lerab Ling, le temple bouddhiste de Roqueredonde, au-dessus de Lodève.

Au-début des années 2000, ce lama était considéré comme l’un des plus éminents représentants du bouddhisme. Mais depuis, des anciens adeptes du centre de Lodève ont brisé la loi du silence : Sogyal Rinpoché est accusé d'humiliation, de harcèlement moral, d’agressions physiques et sexuelles. Pour autant, aucune plainte n'a été enregistrée, à ce jour, selon l'enquête de la gendarmerie.

Avec sa fille, Guy Durand a été pendant de longues années un fidèle de ce maître tibétain. Aujourd'hui, il dénonce des pratiques qui n'ont à ses yeux rien à voir avec les principes de l'enseignement du Bouddhisme :

Sogyal instrumentalisait le bouddhisme à son profit. En particulier cette histoire de samaya, c’est-à-dire d’engagement ''sacré'' qu’on a vis-à-vis du maître."
 

Briser cet engagement peut avoir "des conséquences considérables pour soi-même et sa famille" : de quoi faire pression sur les disciples.


L'enquête de Laurent Beaumel et Sylvie Bonnet :

Ce contenu n'est pas compatible AMP.



Dominique Cowell a elle aussi bien connu Sogyal Rinpoché, au tout début de l'aventure de ce maître venu d'Inde pour rallier à lui des adeptes occidentaux :

Il y avait une femme nue avec lui, qui était très mal psychologiquement. Il la promenait avec une corde, en riant, comme si c’était un âne. Et nous on était incapables de réagir. Pourtant j’étais féministe, pas du genre à me laisser faire, et je me retrouve dans une situation de grande violence psychologique, d’humiliation.


Faits prescrits


Les accusations sont graves, mais les faits, eux, sont souvent prescrits. Les langues se délient, mais la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires, pourtant saisie, n'a toujours pas réagi.

Le fondateur du centre de Lodève a été écarté de la direction. Sogyal Rinpoché est en retraite spirituelle en Asie... en attendant, peut-être, d'être convoqué un jour par la justice française.


Hérault : dérives et abus de pouvoir, le temple bouddhiste de Lodève dans la tourmente