Lac du Salagou : le village fantôme de Celles va retrouver des habitants

50 ans après avoir été évacué à cause la mise en eau du lac du Salagou, le village de Celles, dans l'Hérault va retrouver des habitants. / © Pascal GUYOT / AFP
50 ans après avoir été évacué à cause la mise en eau du lac du Salagou, le village de Celles, dans l'Hérault va retrouver des habitants. / © Pascal GUYOT / AFP

Faire revivre Celles ! Voilà près d'un demi siècle que des enfants de ce village meurtri se battent pour redonner vie à leur petite commune, abandonnée depuis la mise en eaux du lac du Salagou. Vendredi 13 septembre 2019, ce rêve deviendra réalité.

 

Par Isabelle Bris

Il y a un demi siècle, Celles a survécu à la mise en eau du Lac du Salagou :  par miracle, l'eau du barrage s'est arrêtée aux portes du village vidé de ses habitants.

Aujourd'hui, leurs descendants sont sur le point de lui offrir une seconde vie.

Ce vendredi 13 septembre, le village accueille symobliquement ses premiers habitants. Ils vont s'installer petit à petit sur une durée de deux ans. 

Retour à la maison, 50 ans après


Sébastien Durand est l'un des artisans qui a été sélectionnés pour y poser ses valises.

Il y a 50 ans, toute sa famille a été expropriée, comme les autres habitants du village, chassés de leur maison pour accueillir le lac du salagou.

Malgré le temps, certains murs de sa maison familiale sont restés debout.


Ma mère y a vécu, mes grands parernts, mes oncles et tantes, quant à moi je suis trop jeunepour avoir vécu cette expropriation là, raconte Sébastien Durand.



Avec sa femme et sa fille, il va d'abord rénover cette ruine puis créer un projet à la fois familial et professionnel autour de la vinification musicale .

Tous les travaux sont à sa charge, en échange la mairie met les bâtisses à disposition des futurs habitants sous la forme d'un bail de 35 ans. 

Les habitants seront propriétaires du bâti, mais c'est la municipalité qui reste propriétaire du foncier.  A Celles, toute spéculation immobilière sera proscrite.
 


Un combat porté par l'équipe municipale 


Le retour des habitants, c'est aussi le combat porté par l'équipe municipale depuis un quart de siècle :  25 ans de démarches politiques et administratives.

Le Conseil municipal a choisi un projet politique autour la mixité sociale, du respect de l'environnement, du développement économique maîtrisé et du rejet de la spéculation foncière. 

Les élus veulent à tout prix éviter de transformer Celles en village touristique.  Il n'y aura d'ailleurs qu'un seul commerce, géré par les villageois, réunis en coopérative.



C'est un mélange de joie et de victoire ! On y est arrivé, c'est le fruit de l'intelligence collective,


s'exclame en souriant Joëlle Goudal. Cette femme dynamique a pris le fauteuil de son père, c'est elle désormais la maire du village. Joëlle Goudal avait cinq ans lorsque sa famille a dû quitter la commune  où elle vivait depuis plusieurs générations.

 
Comme l'était son père, Joëlle Goudal est aujourd'hui maire de Celles. Elle avait cinq ans quand sa famille a dû quitter le village où elle vivait depuis plusieurs générations à cause de la mise en eau du Lac du Salagou. / © PASCAL GUYOT / AFP
Comme l'était son père, Joëlle Goudal est aujourd'hui maire de Celles. Elle avait cinq ans quand sa famille a dû quitter le village où elle vivait depuis plusieurs générations à cause de la mise en eau du Lac du Salagou. / © PASCAL GUYOT / AFP

Une fête est organisée à Celles tout le week-end, jsqu'au 15 septembre pour célébrer le retour de la viue dans le village avec l'arrivée des nouveaux habitants.

France 3 Occtianie y consacre une page spéciale ce soir dans le journal régional.

 

 
Le lac du Salagou, créé il ya 50 ans, représente 102 millions de m3 d'eau sur une surface de 700 hectares. 

Il est aussi et surtout devenu un site emblématique de l'Hérault pour les randonneurs et les photographes. 



 

Sur le même sujet

Réactions d'usagers des finances publiques de l'Hérault

Les + Lus