Les experts ouvrent l'enquête sur l'origine de l'incendie du TGV espagnol à Lunel

Publié le Mis à jour le

24 heures après l'incendie de la locomotive d'un TGV espagnol, à 200 mètres de la gare de Lunel, dans l'Hérault, place aux experts. Une enquête est ouverte pour déterminer les causes et l'origine de l'incendie, mais aussi les responsabilités. Cet accident a fortement perturbé la trafic TGV dimanche.


La locomotive incendiée stationne à Montpellier pour l'expertise

C'est sur l'aire de maintenance de la SNCF, dans le quartier des Prés d'Arènes, à Montpellier, qu'est actuellement expertisée la motrice du TGV espagnol.

Les spécialistes de la RENFE, la société ferroviaire espagnole à laquelle appartient le TGV, s'orienteraient, selon nos sources, vers la thèse de la défaillance matérielle.
La piste d'un problème électrique interne est aussi étudiée.

La SNCF, actionnaire d'Elipsos, l'opérateur de ce Marseille-Madrid, a décidé exceptionnellement de rembourser l'intégralité du voyage à tous les passagers.


Le trafic ferroviaire entre Montpellier et Nîmes a été d'abord interrompu, puis très perturbé dimanche, de 9h30 à 18h.
Selon les premiers éléments d'information, c'est la locomotive arrière du TGV qui est en cause. Elle aurait perdu de l'huile durant la trajet.
Le conducteur du convoi, ayant remarqué cet incident, aurait décidé de s'arrêter en gare de Lunel pour vérification mais il n'a pas eu le temps d'y arriver.
Le TGV espagnol a dû stopper 200 mètres avant la gare à cause de l'incendie de la motrice de queue.

Trafic ferroviaire très perturbé, dimanche, entre Nîmes et Montpellier

Une locomotive entièrement calcinée, des vitres brisées par les passagers pour pouvoir s'extraire des rames, au vu de l'importance des dégâts, on se dit que l'on n'est pas passé loin du drame, dimanche matin, près de Lunel.
Heureusement, l'intervention de 40 sapeurs pompiers a limité l'incendie à la seule motrice de ce TGV espagnol reliant Marseille à Madrid.
7 voyageurs ont toutefois été légèrement blessés, principalement en brisant les vitres du train, dont une personne plus sérieusement qui a été transporté à l'hôpital. D'autres passagers, incommodés par la fumée, ont également été pris en charge par les secours, a précisé la SNCF.

Pour l'instant aucune plainte n'a été déposée.
Les usagers ont été pris en charge par la municipalité de Lunel.

Acheminés en car vers Montpellier, ils ont ensuite pu prendre d'autres trains.

Le TGV-RENFE endommagé, exploité par Elipsos, filiale de la SNCF et de la RENFE, est quant à lui en cours d'expertise. Elle devra déterminer l'origine et les causes de l'incendie.

durée de la vidéo : 01min 21
Lunel (34) : un TGV espagnol en feu a perturbé le trafic dimanche ©F3 LR