• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Sécurité : le point sur les passages à niveau à Baillargues, Lunel-Viel et Saint-Aunès

Chaque année une centaine de collisions se produit aux passages à niveau et une trentaine de personnes meurt. / © France 3 Occitanie
Chaque année une centaine de collisions se produit aux passages à niveau et une trentaine de personnes meurt. / © France 3 Occitanie

En Languedoc-Roussillon, 16 passages à niveaux ont été identifiés par l'Etat pour leur dangerosité. Reportage à Baillargues, Lunel-Viel et Saint-Aunès. 

Par Aurélia Abdelbost

À Baillargues, quatre personnes ont perdu la vie au niveau du passage à niveau entre 1978 et 2013. L'Etat a donc décidé de le remplacer par un pont rail. Depuis le 5 septembre, les automobilistes comme les piétons passent en dessous de la voie ferrée. Au total, en Languedoc-Roussillon, 16 passages à niveaux ont été identifiés par l'Etat pour leur dangerosité.

Ils doivent être supprimés ou faire l'objet d'aménagements comme à Lunel-Viel. "C'est un lieu d'angoisse à chaque fois que j'y passe, que ce soit en voiture ou à pied. Je regarde de tous les côtés, j'ai peur. Je pose les pieds quand je marche. Et je dis ouf après être passée. C'est un lieu que j'essaie d'éviter mais ce n'est pas toujours possible de le faire", raconte Mireille Barral-Baron, riveraine. Dans cette zone urbaine, les deux passages à niveau de Lunel-Viel inquiètent les riverains. Un habitant, Jacques Barral-Baron, a même évité le drame à l'entrée de la ville, coincé sur les rails, il s'en est sorti de justesse.

Une voiture débloque sur la gauche, arrache sa barrière pour passer et finalement on passe tous les deux. Et je me suis dit, si le train arrive, tu as un carton et tu y passes
 

42 décès en France en 2017

À Saint-Aunès, il y a deux mois, la conductrice d'un car scolaire a dû faire marche-arrière au moment du passage d'un train. "Suite à cela nous avons demandé à l'agglomération du pays de Lorgues de ne plus passer par ce passage à niveau lors du ramassage scolaire et nous l'avons également demandé au président de Hérault Transports, Hussein Bourgi", souligne Alain Hugues, maire de Saint-Aunès. Mais le passage à niveau, fermé pour travaux sur la voie ferrée, ne sera pas modifié, ni supprimé. 

Chaque année une centaine de collisions se produit aux passages à niveau. Ces accidents ont provoqué en France, 42 décès en 2017 et  31 en 2016. Un nombre qui a été réduit par deux en dix ans.

Un reportage de Delphine Aldebert, Stéphane Taponier et Lisa Bernat :
 

 

 

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus