22 communes de l'Hérault reconnues en catastrophe naturelle pour 2014

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabrice Dubault
Sécheresse dans l'Hérault. Archives.
Sécheresse dans l'Hérault. Archives. © MaxPPP

La préfecture de l'Hérault fait le point sur les arrêtés interministériels de reconnaissance et non reconnaissance d'état de catastrophe naturelle en 2014, pour une trentaine de communes de l'Hérault. Qu'il s'agisse de sécheresse, de réhydratation des sols, de coulées de boue ou d'inondations.


L’arrêté interministériel du 23 juillet 2015 publié au journal officiel du 26 juillet 2015, a reconnu l'état de catastrophe naturelle :

Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2014 au 30 juin 2014, les communes de : Bassan, Buzignargues, Saint-Georges-d’Orques, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Teyran, Vailhauquès.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er janvier 2014 au 30 septembre 2014, les communes de : Fabrègues, Florensac, Grabels, Lavérune, Montferrier-sur-Lez, Montpellier, Murviel-les-Béziers, Saint-Clément-de-Rivière, Saint-Jean-de-Védas.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 27 mai 2014 au 30 septembre 2014, la commune de Pignan.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juin 2014 au 1er septembre 2014, la commune de Poussan.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er avril 2014 au 31 août 2014, la commune de Saint-Géniès-de-Fontedit.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er avril 2014 au 30 septembre 2014, la commune de Servian.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er mars 2014 au 30 septembre 2014, la commune de Villeneuve-lès-Maguelone.
Pour les mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols du 1er juin 2014 au 30 septembre 2014, la commune de Villeveyrac.

Par arrêté interministériel du 23 juillet 2015, la commune de Lattes a été reconnue en état de catastrophe naturelle à l’issue des inondations et coulées de boue du 12 juin 2015.

N’ont pas été reconnues :

N’ont pas été retenues pour la période du 1er juillet au 31 décembre 2014, les communes de : Bassan, Buzignargues, Saint-Georges-d’Orques, Saint-Mathieu-de-Tréviers, Teyran, Vailhauquès
N’ont pas été retenues pour la période du 1er octobre au 31 décembre 2014, les communes de : Fabrègues, Florensac, Grabels, Lavérune, Montferrier-sur-Lez, Pignan, St Clement de Riviere, Saint-Jean-de-Védas, Servian, Villeneuve-lès-Maguelone
N’ont pas été retenues pour la période du 1er octobre au 31 octobre 2014, les communes de : Montpellier, Murviel-les-Béziers.
N’ont pas été retenues pour la période du 1er juillet au 30 septembre 2014, les communes de : Prades-le-Lez, Saint-Paul-et-Valmalle, Sussargues.
N’a pas été retenue pour la période du 15 août au 15 septembre 2014, la commune de : Saint-Drézéry.
N’a pas été retenue pour la période du 1er octobre au 15 décembre 2014, la commune de : Villeveyrac.

Par arrêté interministériel du 23 juillet 2015, la commune de Magalas n’a pas été reconnue en état de catastrophe naturelle à l’issue de mouvements de terrain (hors sécheresse géotechnique) du 17 septembre 2014 au 19 septembre 2014.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.