Affaire Mercier : l'octogénaire de Sérignan sera fixé sur son sort le 10 novembre à Lyon

Lyon - Jean Mercier, le Sérignanais devant la cour d'appel - 8 septembre 2016. / © F3 RA
Lyon - Jean Mercier, le Sérignanais devant la cour d'appel - 8 septembre 2016. / © F3 RA

Jean Mercier comparaissait jeudi devant la Cour d'appel de Lyon pour avoir aidé sa femme à mourir parce qu'elle n'en pouvait plus. Le vieil homme de Sérignan, malade, a maintenu sa ligne de défense après une première condamnation à un an de prison avec sursis. Délibéré le 10 novembre.

Par FD avec France 3 Rhône-Alpes


Jean Mercier n'était pas venu seul à son procès en appel jeudi à Lyon. Il a été accueilli par les applaudissements de 200 militants de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) et son président, Jean Luc Romero.

Le vieil homme de 88 ans, atteint d'un cancer de la prostate et d'une maladie de Parkinson a affiché sa détermination après une condamnation en première instance à un an de prison avec sursis. Poursuivi pour non assistance à personne en danger, il maintient qu'il n'a voulu qu'une chose, aider sa femme "à partir" pour répondre à sa demande. C'était en novembre 2011 à Saint-Etienne.

La Cour d'appel de Lyon confirmera-t-elle sa condamnation à un an de prison avec sursis ? Elle a mis l'affaire en délibéré au 10 novembre.

Comparution Jean Mercier Cour d'appel
Jean Mercier comparassait aujourd'hui devant la Cour d'appel pour avoir aidé sa femme à mourir .Il avait été condamné à un an de prison avec sursis en première instance.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Christophe Mauny

Les + Lus