Cet article date de plus de 5 ans

Anciens terrains de l'EAI : Philippe Saurel précise son projet devant 300 riverains

Sur l'ancien site de l'Ecole d'Application d'Infanterie de Montpellier, le projet avance, mais les riverains tentent toujours d'y voir clair. 300 d'entre eux sont donc venus écouter le maire de Montpellier, Philippe Saurel, qui a tenté de les rassurer ce samedi, alors que la démolition a commencé.
La démolition des anciens bâtiments militaires a commencé sur l'ancien site de l'EAI à Montpellier
La démolition des anciens bâtiments militaires a commencé sur l'ancien site de l'EAI à Montpellier © Florent Hertmann F3 LR
Ils étaient encore une fois venus nombreux à cette nouvelle réunion de concertation. 300 riverains de l'ancienne Ecole d'Application d'Infanterie (EAI), à Montpellier, ont écouté le maire, Philippe Saurel, venu pour les rassurer, alors que la démolition des premiers bâtiments a commencé.
300 personnes sont venues écouter le maire de Montpellier Philippe Saurel
300 personnes sont venues écouter le maire de Montpellier Philippe Saurel © Florent Hertmann F3 LR
Quel avenir pour le parc Montcalm ?

Au coeur de leurs inquiétudes : encore et toujours la préservation du parc Montcalm, un espace boisé de 26 hectares au coeur du site. Depuis 2011, il est ouvert au public, qui peut profiter gratuitement de ses installations sportives de plein air. Cette vocation devrait être préservée : en juin dernier, Philippe Saurel a redit sa volonté d'en faire un "Central Park" montpelliérain.

Le fantôme de la ligne 5

Mais la semaine dernière, le tribunal administratif a rejeté le recours de l'association de riverains ARFA, qui réclamait l'arrêt du projet de ligne 5 du tramway, qui doit traverser le parc Montcalm. Motif invoqué par le tribunal : "l'ensemble du site conserve un caractère artificiel et ne bénéficie d'aucune protection en matière d'environnement, de paysage, de patrimoine". Philippe Saurel aurait pu s'engouffrer dans la brèche, mais il préfère jouer la montre. Pour l'instant, pas question de ligne 5, faute de financements.

Premiers coups de pioche

Ce qui n'empêche pas les travaux de se profiler sur le reste du site. La démolition des premiers bâtiments a démarré en décembre 2015. 1900 logements devraient être livrés à partir de 2019 en lieu et place de l'ancienne caserne. 600 autres logements devraient construits dans le parc Montcalm. Une partie sera réservée aux étudiants et à l'habitat social. Un groupe scolaire devrait ouvrir à la rentrée 2020.  L'ensemble du projet ne devrait pas être achevé avant 10 à 15 ans. Explications de nos journalistes Florent Hertmann et Julien Lanchas, qui ont assisté à cette réunion publique.
durée de la vidéo: 01 min 50
Reconversion de l'EAI : les Montpelliérains à la recherche de réponses ©France 3 Languedoc-Roussillon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
urbanisme aménagement du territoire environnement société architecture transports en commun transports