• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Anne-Yvonne Le Dain, députée PS de l'Hérault : “La peur de l'avenir ne peut tenir lieu de politique publique”

Anne-Yvonne Le Dain, députée de l'Hérault - archives / © MAXPPP
Anne-Yvonne Le Dain, députée de l'Hérault - archives / © MAXPPP

"Je ne vois aujourd’hui aucun signe d’ouverture au courant réformateur et social-démocrate auquel j’appartiens." La députée de l'Hérault, Anne-Yvonne Le Dain refuse de signer l'appel de Carcassonne, en soutien à Benoît Hamon. 

Par Olivier Le Creurer

"L’appel de Carcassonne", texte signé par les socialistes autour de Carole Delga, présidente de la région Occitanie, "ne parle pas d’avenir, d’entreprises, d'innovation, de science."

Le texte ne parle pas d’avenir, d’entreprises, d'innovation, de science

Comme je l’ai indiqué à de nombreuses occasions depuis le début des primaires de la gauche, la ligne politique et notamment les propositions économiques de Benoît Hamon vont dans la direction inverse des réformes voulues par le Président de la République et engagées par les gouvernements successifs de Jean Marc Ayrault et de Manuel Valls.

La peur de l'avenir ne peut tenir lieu de politique publique

La députée de l'Hérault explique: "les primaires de la gauche ont désigné Benoît Hamon avec un score net qui lui permet aujourd’hui de porter la candidature du Parti Socialiste aux prochaines élections présidentielles. Ce résultat lui crée un devoir de rassemblement. Malgré les appels à l’unité lancés depuis sa victoire, je ne vois aujourd’hui aucun signe d’ouverture au courant réformateur et social-démocrate auquel j’appartiens."

Pour Anne-Yvonne Le Dain, "Je suis et reste socialiste, mais je ne me reconnais ni dans ce texte, ni dans cette direction politique. La peur de l'avenir ne peut tenir lieu de politique publique."

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus