Blackshades : deux jeunes pirates informatiques de la région soupçonnés par le FBI et interpellés

Le procureur de New York Preet Bharara lors de la conférence de presse présentant l'opération Blackshades / © ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Le procureur de New York Preet Bharara lors de la conférence de presse présentant l'opération Blackshades / © ANDREW BURTON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

2 jeunes pirates informatiques de Montpellier et des Pyrénées-Orientales auraient été interpellés lors de l'opération Blackshades. Ce logiciel malveillant fait des ravages dans le monde depuis 4 ans. Le coup de filet international était coordonné depuis les USA par le FBI. 

Par Valérie Luxey

Ils sont deux jeunes originaires du Languedoc-Roussillon. L'un vient de Montpellier, l'autre, âgé de 17 ans, des Pyrénées-Orientales. Ces pirates informatiques présumés auraient été interpellés dans le cadre d'un vaste coup de filet mondial. Nos confrères du Midi Libre rapportent en détail cette information sur leur site Internet.

500000 ordinateurs piratés

Blackshades : c'est le nom de cette opération menée et coordonnée depuis les Etats-Unis par le FBI. Blackshades : c'est surtout le nom d'un logiciel malveillant qui aurait infecté 500000 ordinateurs dans le monde en 4 ans. En tout, 97 personnes ont été interpellées aux USA, au Canada, au Chili et en Europe. De l'argent liquide, des armes illégales, de la drogue et plus de 1000 disques durs ou clés USB ont été saisis.

29 interpellations en France

En France, 70 acquéreurs ou utilisateurs de Blackshades auraient été identifiés. Ce qui a conduit la police à procéder à 50 perquisitions et 29 interpellations dans 12 départements. 26 suspects ont été placés en garde à vue. 7 d'entre eux auraient reconnu en avoir fait un usage malveillant, 7 autres s'en seraient servis pour pirater des plateformes de jeux vidéos en ligne et 8 personnes n'en auraient fait qu'un usage "non malveillant" limité à leurs propres équipements.

Prise de contrôle totale des ordinateurs

Il faut dire que l'utilisation et l'acquisition de ce logiciel étaient, selon les termes mêmes du procureur de New York Preet Bharara, "d'une simplicité inquiétante". Téléchargeable sur certaines plateformes moyennant le paiement d'une licence annuelle de 40 à 100 dollars, Blackshades ("ombres noires" en Anglais) permettait aux pirates de mener des cyberattaques ou de prendre littéralement possession de votre PC.

Filmés à votre insu

Via vos codes bancaires, codes secrets ou vos e-mails, ils pouvaient avoir accès à l'ensemble des données contenues dans votre ordinateur. Plus grave : Blackshades permettait aussi de prendre le contrôle de votre webcam  afin de vous filmer et de vous photographier à votre insu. Certains pirates auraient même demandé des rançons.

Les inventeurs sous les verrous

Entre septembre 2010 et avril 2014, 6000 personnes auraient acheté le logiciel dans le monde. Le premier à avoir été interpellé avait été l'un des inventeurs, Michael Hogue, en juin 2012. Il a plaidé coupable. L'autre co-inventeur, Alex Yucel, arrêté en Moldavie en novembre 2013, est en attente d'extradition vers les USA.

Un vaste réseau mondial

Mais c'est surtout l'arrestation d'un des revendeurs de Blackshades par le FBI, à l'automne 2013, qui a permis aux enquêteurs de décrypter son fichier clients et de lancer le démantèlement de ce vaste réseau mondial de créateurs, vendeurs et utilisateurs du logiciel pirate.

Sur le même sujet

Les + Lus